Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 07 Décembre 2012

« Le petit Jean-Pierre, le grand Perreault » est à l’affiche des Rendez-vous de l’ONF en Acadie

Dès la semaine du 9 décembre, le film « Le petit Jean-Pierre, le grand Perreault «, de Paule Baillargeon (2004, 53 minutes), prend l’affiche aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie, le lundi 10 décembre à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Léopold-Taillon au campus de Moncton. L’entrée est libre.

Jean-Pierre Perreault aura réinventé la danse sonore et marqué la chorégraphie par sa perception unique. La cinéaste Paule Baillargeon a recueilli l’ultime témoignage du créateur avant sa mort en décembre 2002.

La projection principale sera précédée du court métrage « Corps fugaces », empreinte de Marlene Millar, Crystal Pite et Philippe Szporer (2011, 4 minutes). Un court métrage qui fait appel à la danse contemporaine et à l’animation, et met à l’honneur la chorégraphie de la vedette canadienne de la danse Crystal Pite et le savoir-faire de l’animateur lauréat Theodore Ushev.

Le petit Jean-Pierre, le grand Perreault
Jean-Pierre Perreault aura marqué l’art de la danse grâce à sa perception unique. Inspiré par la vie et le vrai monde, le créateur de Joe (sa plus célèbre œuvre) a réinventé la danse sonore pour faire entendre sur scène le martèlement de l’humanité. On découvre « Le petit Jean-Pierre, le grand Perreault » dans cet émouvant portrait qui remonte aux sources d’une œuvre embrassant la condition humaine. Le lumineux danseur de 55 ans y évoque son parcours : une enfance de privation (matérielle, culturelle, affective), la libération par la lecture, puis l’entrée déterminante au Groupe de la Place Royale fondée par Jeanne Renaud qui l’initie à la danse.

Constamment en mouvement, le film éclaire la diversité de l’œuvre créée par cet artiste complet : extraits de chorégraphies, photos de voyage, magnifiques dessins et peintures dont s’inspiraient les interprètes de Perreault, et qu’ici, prennent parfois vie grâce aux techniques d’animation.

À propos de la réalisatrice
Paule Baillargeon, récipiendaire du prix Albert-Tessier en 2009, s'illustre depuis plus de 40 ans devant et derrière la caméra. Cinéaste, comédienne et scénariste, elle est une artiste polyvalente aux multiples talents, qui s’est imposée tant dans le milieu du théâtre que ceux du cinéma et de la télévision. Figure importante du cinéma indépendant au Québec, elle l’enrichit de ses propres films (Sonia, Le sexe des étoiles) et tourne avec les plus grands (Gilles Groulx, Denys Arcand, Anne Claire Poirier, Léa Pool, Claude Jutra, Jacques Leduc).

À l'issue d’une résidence de deux ans à l'ONF, elle livre en 2011 le long métrage « Trente tableaux », un film qui combine dessins, animation, images d'archives et séquences tournées de Montréal et à Val-d'Or au cours des deux dernières années.

Bientôt à l’affiche
Dès la semaine du 16 décembre, le film « Terre et chocolat » (2010, 70 minutes), de Rohan Fernando, terminera la saison d’automne des Rendez-vous de l’ONF. Dans une région intacte du sud du Belize, le cultivateur de cacao Eladio Pop exploite sa plantation selon la tradition de ses ancêtres mayas : en gardien et protecteur de la terre.

Renseignements : 384-6897 / madoblan@nbnet.nb.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.