Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 29 Novembre 2012

Le film de fiction « Déshonneur » est à l’affiche des Rendez-vous de l’ONF en Acadie

Le film « Déshonneur » (2010, 91 minutes), de Nelofer Pazira, prendra l’affiche aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie, le lundi 3 décembre à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton. L’entrée est libre.

Portrait éloquent et nuancé de la vie en Afghanistan, ce film de fiction constitue à la fois une complainte contre l’injustice et un hommage à l’esprit d’un peuple qui a survécu à la guerre pendant des décennies.

La projection principale sera précédée du court métrage d’animation « Une vie sauvage », d’Amanda Forbis et Wendy Tilby (2011, 13 minutes). En 1909, un jeune homme quitte l’Angleterre pour élever du bétail en Alberta. Il devient vite évident que son éducation raffinée ne l’a pas préparé aux rudes conditions du Nouveau Monde.

Déshonneur
Dans un pays ravagé par de perpétuels conflits, l’honneur a une valeur élevée, même pour les innocents.

Mena, jeune et jolie fiancée, habite un petit village éloigné du nord de l’Afghanistan, un territoire aride néanmoins paré de couleurs saisissantes. Respectueux des habitudes locales profondément conservatrices, Mena et son futur époux Rahmat ont peu de contacts entre eux mais entretiennent un lien particulier. L’arrivée d’une équipe de tournage canadienne offre toutefois à la jeune femme l’occasion d’entrevoir un monde nouveau, de franchir un instant la limite des conventions pour s’aventurer sur une pente semée d’embûches.

Réalisé par Nelofer Pazira, vedette de Kandahar, l’oeuvre chaudement accueillie de Mohsen Makhmalbaf, et coréalisatrice du documentaire « Retour à Kandahar », « Déshonneur » est un drame passionnant dans lequel l’Est et l’Ouest, l’amour et l’honneur, la modernité et les traditions se livrent un combat tragique. Ce riche microcosme d’une société éclatée donne lieu à de nombreuses histoires entrecroisées, dont celles de Mejgan (qu’incarne Nelofer Pazira), l’interprète canadienne d’origine afghane avec laquelle Mena se lie d’amitié, et d’Ali, un membre de la minorité ethnique hazara torturé par la perspective de quitter à jamais sa terre natale.

Refusant les explications simplistes, « Déshonneur » met en question les paradigmes moraux et les idées reçues de part et d’autre du fossé culturel.

Bientôt à l’affiche
Dès la semaine du 9 décembre, le film « Le petit Jean-Pierre, le grand Perreault » (2004, 53 minutes), de Paule Baillargeon, sera à l’affiche aux Rendez-vous de l’ONF. Jean-Pierre Perreault aura réinventé la danse sonore et marqué la chorégraphie par sa perception unique. La cinéaste Paule Baillargeon a recueilli l’ultime témoignage du créateur avant sa mort en décembre 2002.

La programmation complète de la saison peut être consultée à onf.ca/rendez-vous

Renseignements : 384-6897 / madoblan@nbnet.nb.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.