Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 21 Novembre 2012

Lancement de la version en ligne du glossaire différentiel « Les mots pour parler des maux »

Gisèle Chevalier, professeure et chercheuse au secteur linguistique du Département d’études françaises à l’Université de Moncton, et le Consortium national de formation en santé (CNFS) - volet Université de Moncton, ont annoncé le lancement de la version en ligne du glossaire différentiel des termes de la santé « Les mots pour parler des maux », disponible à l’adresse www.mots-maux.ca.

Cet outil de dépannage développé à l’intention des professionnels de la santé répertorie des expressions régionales qui sont présentées en versions française et anglaise, dont certaines sont accompagnées d’enregistrement sonores. Le glossaire différentiel des termes de la santé vise donc à réduire l’écart linguistique entre les professionnels de la santé et les patients qui ne maîtrisent pas le français standard en les sensibilisant au vocabulaire lié à la santé et aux accents de différentes régions.

« Dans la majorité des communautés acadiennes, il faut prendre en considération le fait que plusieurs variétés ou registres de langue coexistent en même temps, explique Mme Chevalier. Bien entendu, chaque variété peut comporter ses propres manières de parler des malaises, maladies, parties du corps, symptômes, etc. »

Visant à l’origine une clientèle acadienne, la version en ligne du glossaire « Les mots pour parler des maux » est maintenant appelée à prendre une envergure pancanadienne en réaction à l’accueil enthousiaste à la première version imprimée du lexique, qui avait été diffusée à plus de 2 000 exemplaires dans de nombreuses communautés francophones du Canada. C’est d’ailleurs à la suite de cette chaude réception de l’ouvrage au sein des divers milieux de la santé au niveau national que la base de données a été mise en ligne, en l’élargissant à toutes les variétés de français parlées au Canada. Le glossaire est également conçu de manière à permettre aux internautes de collaborer à sa mise à jour en soumettant de nouveaux mots qui se disent dans leur communauté.

Rappelons que le lexique « Les mots pour parler des maux » est le résultat d’un des projets de recherche subventionnés par le CNFS - volet U de M en phase II (2003-2008) dans le cadre de l’axe recherche. L’élaboration du glossaire acadien a par la suite mené à l’automne 2009 à la publication du livre « Les mots pour parler des mots - Lexique différentiel des termes reliés à la santé », produit par Gisèle Chevalier et Lise Rodrigue, professeures à l’Université de Moncton, et dont le CNFS - volet U de M est l’éditeur.

La mise en ligne du contenu du glossaire « Les mots pour parler des maux », disponible via l’hyperlien www.mots-maux.ca, est rendue possible grâce à une contribution financière de Santé Canada dans le cadre des projets de Formation linguistique et d’adaptation culturelle du CNFS.

Renseignements : gisele.chevalier@umoncton.ca / 506-858-4054.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.