Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 22 Novembre 2012

La Faculté d’ingénierie souligne le départ à la retraite du professeur Gilles Hébert

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Gilles Roy, vice-doyen de la Faculté d’ingénierie; Buquan Miao, directeur du Département de génie civil; Paula Hébert, épouse à Gilles; Gilles Hébert, professeur retraité du Département de génie civil; et Paul Chiasson, doyen de la Faculté d’ingénierie.
Agrandir l'image
Gilles Hébert, professeur à la Faculté d’ingénierie, a pris sa retraite le 30 juin dernier après une vie professionnelle bien remplie. Il y a quelques jours, la Faculté a organisé une réception pour souligner son départ.

« Ingénieur renommé pour son expertise, respecté par ses pairs et un professeur apprécié, il aura contribué à former et à préparer de nombreux ingénieures et ingénieurs à tirer leur épingle du jeu dans le monde du génie-conseil », a rappelé le doyen, Paul Chiasson.

L’un des premiers à posséder le baccalauréat en ingénierie de l’Université de Moncton, Gilles Hébert a commencé sa carrière au service du ministère des Transports du Nouveau-Brunswick à titre d’ingénieur au bureau du district de Moncton. Son talent est rapidement remarqué car il est dès l’année suivante muté au bureau central de Fredericton et promu à titre d’ingénieur des tracés. Les dix années qui suivent seront une succession de promotion avec de plus en plus de responsabilités.

À l’hiver 1983, il accepte de donner un cours de conception géométrique des routes. Son expérience lui permet de créer un cours couvrant le sujet à fond et qui prépare l’étudiant à la pratique. C’est pour lui la piqure pour l’enseignement. Comme un poste de professeur d’ingénierie des transports est à pourvoir, il décide de postuler. Son talent est tout de suite reconnu et le poste lui est offert. Les cours en transport et celui en arpentage lui sont confiés. Il constatera rapidement que le laboratoire du cours d’arpentage n’atteint pas ses objectifs. Il crée donc un camp d’arpentage de fin de session. Les étudiants et étudiantes en génie civil apprendront ainsi à manier les technologies d’arpentage à partir de travaux de terrain. Ce sera pour plusieurs une compétence essentielle pour décrocher un bon emploi d’été en ingénierie et un poste d’ingénieur à la fin de leurs études.

Homme très engagé dans la communauté professionnelle et universitaire, il est actif tout au long de sa carrière au sein de nombreux comités et conseils d’administration dont l’Association des ingénieurs et géoscientifiques du Nouveau-Brunswick et vice-président de l’Association des ingénieurs-conseils du Nouveau-Brunswick. Membre de la Société canadienne de génie civil, il sera président de la section est du N.-B. et de l’I.-P.-É. En reconnaissance pour sa contribution à la profession, la SCGC l’élèvera d’ailleurs au rang de Fellow lors de son 33e Congrès annuel tenu à Toronto en 2005.

Reconnu pour son expertise unique en transport, M. Hébert a été approché par des bureaux de génie-conseil dès sa nomination comme professeur. Il aura eu tellement de succès qu’il décidera de fonder en 1990 Comtrac Ltée, un bureau d’ingénieurs-conseils qui emploiera d’ailleurs plusieurs de nos finissants.

Comme chercheur, il a plusieurs plumes à son chapeau. Au cours de sa carrière, il a fait des travaux sur l’interprétation des données de trafic en vue de planifier et concevoir les autoroutes; sur l’utilisation rationnelle des graveleux latéritiques dans la construction des routes au Niger et au Mali; et sur le contrôle de la qualité des matériaux de construction des assises de chaussées.

Grand architecte de la reconfiguration du programme de baccalauréat en ingénierie civil, il laissera sa marque sur les futurs finissants et finissantes en ingénierie de l’Université de Moncton.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.