Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 09 Octobre 2012

Bénédicte Ramade : de la nature à l’écologie, évolution des réponses artistiques

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Herménégilde Chiasson professeur d’histoire de l’art et membre du comité organisateur; Carmen Gibbs, directrice de l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s) du Nouveau-Brunswick; Ronald Babin, professeur de sociologie, fondateur du Parc écologique du millénaire et membre du comité organisateur; Bénédicte Ramade, conférencière; Marie-Noëlle Ryan, professeure de philosophie et membre du comité organisateur; et André Lapointe, professeur de sculpture et responsable du volet artistique du Parc écologique du millénaire.
Agrandir l'image
Dans le cadre des activités du Symposium d’art/nature Moncton 2012 et à l’invitation du Département des arts visuels, Bénédicte Ramade, membre de l’Association internationale de critique d’art (AICA), a prononcé une conférence, intitulée « De la nature à l’écologie, évolution des réponses artistiques », en présence d’une cinquantaine de personnes au campus de Moncton.

Bénédicte Ramade enseigne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne depuis 2006 où elle est doctorante en esthétique sur le sujet « Les formes de l’efficience. Le mouvement écologique dans l’art américain depuis les années 1960 », sous la direction de Jacinto Lageira.

Mme Ramade possède le diplôme d’études approfondies (DEA) en histoire de l’art contemporain de l’Université Paris 1 portant sur le sujet « Gordon Matta-Clark, naissances et postérité » et également la maitrise toujours de Paris 1 sur le sujet « Gordon Matta-Clark architecte - sculpteur ».

Ses conférences ont été présentées dans plusieurs universités et écoles d’art dont l’École nationale supérieure d’art de Dijon, l’Université de Montréal, l’Université du Québec à Montréal, l’École supérieure des Beaux-arts, Le Mans ou encore au Centre Pompidou et aux Rencontres internationales de la photographie d’Arles.

Elle a agi à titre de commissaire pour plusieurs expositions importantes et a participé à la publication de plusieurs catalogues d’exposition et monographies dont récemment Visions critiques, fondation Entreprise Ricard 2010-2011 : Greenologie, billet critique sur l’actualité de l’environnement dans l’art contemporain et REHAB, l’art de refaire, Paris, Gallimard (2010).

Renseignements : André Lapointe, au 387-1045.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.