Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 14 Septembre 2012

L’UMCE pleure le décès de l’artiste peintre Claude Picard

Claude Picard avec son épouse, Jeanne Soucy, lors des cérémonies d’inauguration du nouveau CCNB – campus d’Edmundston et des espaces communs du projet éducatif de cohabitation UMCE-CCNB, le 3 février 2012. Lors des festivités, on a dévoilé une fresque de monsieur Picard qui orne aujourd’hui le centre étudiant des deux établissements. (Photo : Roger Grandmaison)
Agrandir l'image
Le campus d’Edmundston de l’Université de Moncton (UMCE) est grandement attristé d’apprendre le décès de l’artiste peintre de renommée mondiale, Claude Picard, survenu hier soir (jeudi 13 septembre) à l’Hôpital régional d’Edmundston. Monsieur Picard était âgé de 80 ans. Les drapeaux des trois campus de l’Université de Moncton ont été mis en berne.

Après avoir effectué ses études secondaires à l’École supérieure Cormier, de 1944 à 1947, monsieur Picard a fait ses études classiques au Collège Saint-Louis, de 1947 à 1965. Il a obtenu, entre-temps, un baccalauréat ès arts en 1954.

Le 5 octobre 1996, à l’occasion des célébrations marquant le 50e anniversaire du Centre universitaire Saint-Louis-Maillet, l’Université de Moncton a conféré à monsieur Picard le grade de docteur honoris causa en arts visuels.

« Compte tenu de sa carrière exceptionnelle, tant à l’échelle régionale, provinciale, nationale et internationale, monsieur Picard est l’un de nos plus illustres anciens. Ses œuvres d’une rare beauté et d’une précision inouïe ont orné les murs des édifices de notre campus pendant de nombreuses années. Une très grande partie de sa collection se retrouve d’ailleurs au Musée historique du Madawaska, au campus d’Edmundston », a mentionné le vice-recteur de l’UMCE, Paul Albert.

Monsieur Claude Picard occupe également une place de choix dans le site Web « Démêler les pinceaux : fresque multimédia interactive de la vie en Acadie des terres et forêts », lancé en 2009.

Monsieur Picard naquit à Edmundston le 11 février 1932. Parmi ses chefs-d’œuvre les plus récents se distinguent quatre fresques historiques créées en 1992 pour la Citadelle Vauban à Belle-Île-en-Mer, en France. Ces grands tableaux possèdent la prévision du détail, cette même perfection et la beauté des teintes, qui caractérisent ses six autres fresques, compositions historiques sur le thème de la déportation des Acadiens dans le contexte de 1686 à 1784. Ces toiles sont exposées au musée du site historique de Grand-Pré, en Nouvelle-Écosse. La région du Madawaska est dépositaire de quelques magnifiques peintures murales historiques. La vie au Madawaska 1785-1985 orne la salle du conseil municipal de l’Hôtel de ville d’Edmundston.

En plus d’être reconnu pour ses œuvres valorisant les scènes historiques et bibliques, de même que les paysages, l’artiste avait un œil remarquable et une passion envers les portraits. Il a peint de nombreuses personnalités politiques, religieuses, sportives et institutionnelles. Il a d’ailleurs fait le portrait des anciens recteurs et chanceliers de l’Université de Moncton, de même que des anciens recteurs et vice-recteurs du campus d’Edmundston. Plusieurs de ses portraits se retrouvent au Sénat canadien et à la Bibliothèque nationale à Ottawa, à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick et dans plusieurs collections publiques et privées. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs provinces canadiennes, aux États-Unis et en Europe.


Il a remporté de nombreux prix durant sa longue carrière. Son premier, le Prix national du concours Robin Hood et cie, remonte à 1946 alors qu’il n’avait que 14 ans. On lui a également décerné le Gold Professionnal Award de la Société des graphistes du Canada pour les illustrations de la carte historique « Acadie, l’Odyssée d’un people ». De plus, il a remporté le concours organisé par Parcs Canada pour la réalisation de six murales de l’histoire de l’Acadie pour l’église de Grand-Pré.

Il y a quelques semaines, Claude Picard effectuait sa dernière sortie publique afin de recevoir la Médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II lors d’une cérémonie présentée à l’Hôtel de ville d’Edmundston. Cet honneur souligne annuellement la contribution et les réalisations des grands Canadiens.

Il a été bénéficiaire de la bourse du Conseil des arts du Canada en 1982 et en 1992. En 1956, il a obtenu une bourse de la Ville d’Edmundston qui lui permit de faire un séjour de deux mois à Paris afin de parfaire ses habiletés en dessin et en peinture, de même qu’à Rome, de 1957 à 1960, où il étudia avec les maitres l’art du dessin, du fusain, de la peinture, de la tempera, des figures, du paysage et des natures mortes.

Monsieur Picard, qui résidait dans le quartier Saint-Basile de la ville d’Edmundston, laisse dans le deuil son épouse, Jeanne Soucy, et ses filles, Brigitte et Lucie.

Au nom de toute la communauté universitaire, le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, Raymond Théberge, offre ses sincères condoléances à la famille et aux amis.

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l'UMCE (506 737-5034 - b)
Autres photos (haute résolution) :Photo 1 Photo 2 Photo 3
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.