Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 10 Septembre 2012

L’Édupôle dévoile la première zone sans drogue à Edmundston

L’Édupôle Edmundston a dévoilé hier ses plans afin de contrecarrer le trafic de drogue en instituant une zone de protection dans le périmètre des édifices des établissements scolaire et postsecondaires. La photo nous fait voir divers partenaires du projet. À l’avant, les présidents des trois conseils d’élèves ou étudiants, Gabrielle Ouellette (Cité des jeunes A.-M.-Sormany), Jean-Michel Michaud (CCNB – campus d’Edmundston) et Patrick Lavoie (Association générale des étudiants et étudiantes de l’UMCE). Debout : Gilles Lee, chef de police d’Edmundston, Bertin Lang, directeur de la polyvalente Cité des Jeunes A.-M.-Sormany, Cyrille Simard, maire d’Edmundston, Bertrand Beaulieu, directeur général du District scolaire francophone du Nord-Ouest, Éric Marquis, directeur adjoint à la polyvalente Cité des jeunes A.-M.-Sormany, Paul Cyr, de la Force policière d’Edmundston, Lise Ouellette, directrice par intérim du CCNB – campus d’Edmundston, Paul Albert, vice-recteur de l’UMCE, et François Albert, représentant de la firme Enseignes Pattison Sign Group. (Photo : Hugues Chiasson)
Agrandir l'image
L’Édupôle d’Edmundston, qui regroupe la Cité des jeunes A.-M.-Sormany, l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), et le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - campus d’Edmundston, a dévoilé aujourd’hui sa « Zone sans drogue ». Il s’agit d’une zone délimitée autour d’établissements d’enseignement où les élèves et les étudiants peuvent étudier et vivre sans s’inquiéter de la présence de vendeurs de drogues.

Ce projet de l’Édupôle est chapeauté par le Comité d’action vers une communauté sans drogue et a pour objectif d’assurer un territoire où les drogues ne sont pas les bienvenues. Désormais, un vendeur de drogues qui est arrêté à l’intérieur de l’Édupôle peut faire face à des sentences plus sévères.

« Nous sommes très fiers du travail de collaboration qui s’est réalisé entre les trois partenaires de l’Édupôle, la Force policière et divers intervenants de la communauté. La Zone sans drogue est un outil de plus qui permettra à toute la communauté de travailler de façon concertée pour combattre ce fléau qui touche la société », d’expliquer M. Éric Marquis, directeur adjoint à la Cité des jeunes A.-M.-Sormany.

Le programme de « Zone sans drogue » est largement utilisé aux États-Unis ainsi que dans certaines régions de l’Ouest canadien. La polyvalente Louis-Mailloux de Caraquet se retrouve également à l’intérieur d’une « Zone sans drogue ».

« Le programme a fait ses preuves et permet de mobiliser la communauté à réagir face à la présence de drogues. De grandes enseignes délimitent clairement le territoire, et il est certain que nous allons travailler étroitement avec le tribunal pour nous assurer que des sanctions plus sévères soient imposées aux vendeurs de drogues qui seront arrêtés dans la zone », d’expliquer le chef de police d’Edmundston, M. Gilles Lee.

Le Comité d’action vers une communauté sans drogue souhaite maintenant que le programme soit implanté à l’ensemble des écoles du District scolaire francophone du Nord-Ouest et, dans un avenir plus éloigné, dans les lieux où les enfants pratiquent des sports, s’amusent et se rencontrent.

- 30 –

SOURCE : Service des communications, Ville d’Edmundston

Pour information :
M. Éric Marquis M. Gilles Lee
Directeur adjoint, CDJ Chef de police
735-2008 739-2100


Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.