Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 30 Août 2012

L’Université, après avoir élevé… sept enfants!

À 45 ans, Chantal Bernier amorce une nouvelle vie, celle des études universitaires. À gauche, Carolane Lakatos, d’Edmundston, également inscrite au baccalauréat en traduction à l’UMCE. (Photo : Roger Grandmaison)
Agrandir l'image
Chaque rentrée universitaire comporte son lot de belles surprises et de beaux témoignages.

S’il n’est pas rare aujourd’hui à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), de voir l’arrivée des parents sur les bancs universitaires, il est plutôt inusité de voir une mère de sept enfants relever le défi!

Chantal Bernier, de Saint-Léonard, se définit comme une maman à temps plein. À 45 ans et bien déterminée, elle a décidé de faire le pari d’obtenir dans quelques années un baccalauréat en traduction.

« J’ai quatre filles et trois garçons. Ils sont âgés de 7 à 23 ans. Il me reste maintenant à conjuguer famille et études, et les deux à temps plein. C’est un beau défi! », a-t-elle indiqué d’un air confiant et d’une mine resplendissante.

« Je suis un peu nerveuse en ce moment, a-t-elle toutefois concédé. En cette journée d’inscription, je remarque que tout se déroule vite et qu’il y a beaucoup d’information à retenir. Mais je n’ai pas de crainte pour mes cours. Je suis très optimiste de ce côté-là ».

La nouvelle étudiante suivra trois cours lors de la session d’automne et trois autres l’hiver prochain. La charge normale est de six cours par session. Elle fera la même chose en 2013-2014 à l’UMCE. Après quoi, elle entend obtenir son baccalauréat spécialisé en traduction en ligne de l’Université de Saint-Boniface, au Manitoba.

« C’est le même cheminement et le même champ d’études (traduction) que l’une de mes filles, Kateri. Après une année à Edmundston (2008-2009), puis une autre au campus de Moncton, elle obtiendra son baccalauréat en ligne de l’université manitobaine cet automne. Et elle réussit très bien puisque son nom figure constamment au tableau d’honneur. Kateri est ma source d’inspiration. »

Et comment! Kateri a complété ses études secondaires à 15 ans seulement après avoir bénéficié de l’enseignement à domicile de ses parents. D’ailleurs, les trois enfants ainés de la famille ont toutes reçu leur enseignement à domicile et il en est de même actuellement pour les quatre plus jeunes.

Chantal Bernier a choisi l’UMCE pour sa proximité, compte tenu de son rôle de mère à temps plein. Elle a opté pour des études universitaires afin, dit-elle, « d’assouvir ma passion pour les langues ».

Elle mentionne que son mari, Denis, l’a appuyée à cent pour cent dans sa démarche. « Je dirais même qu’il est un peu plus excité que moi… », a-t-elle signalé en souriant avant de récupérer sa carte étudiante lors de la dernière étape de la journée d’inscription.


- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l'UMCE (506 737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.