Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 19 Juin 2012

Une pédagogie de l’expression de soi : quand les pratiques éducatives interpellent la créativité et le partenariat

Christian Levesque, étudiant du cours EDUC4411 : la santé scolaire, montre l’article publié par le journal L’Étoile, numéro du 10 mai, dans la chronique hebdomadaire de Martin Latulippe. Intitulé « Croire? », l’article raconte le duel entre la disposition positive de l’esprit et les grandes adversités au hockey. Levesque faisait partie de l’équipe des As de Saint-Basile qui a réussi le printemps dernier à combler un déficit de 0-3 dans sa série demi-finale 4 de 7 de la Ligue de hockey senior Roger-Lizotte pour finalement remporter les quatre matchs suivants dont le dernier au cours duquel les As tiraient de l’arrière par trois buts à mi-chemin en troisième période. Dans la photo, Christian Levesque est accompagné de la professeure du cours EDUC4411, Renée Guimond Plourde.
Agrandir l'image
Des étudiantes et étudiants inscrits au cours en éducation EDUC4411 : la santé scolaire de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), ont vécu un semestre palpitant qui leur a permis de passer par le milieu universitaire pour transiter vers les salles de classe en franchissant les bureaux du District scolaire 3 situés au nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Ce cours, qui s’insère dans la formation au secondaire, opte fondamentalement pour un espace de parole et de réflexion sur des questions de santé et de bien-être, et ce, dans une vision d’un développement personnel et professionnel harmonieux.

Les questions de santé traitées abordent des notions données par des experts pour inviter chacun, dans un premier temps, à faire évoluer ses propres réflexions, à interroger ses comportements et attitudes envers sa santé physique et mentale. Les rencontres s’inscrivent dans le mouvement de la psychologie positive, discipline scientifique qui s’intéresse à la personne épanouie et qui est considérée comme la base d’une science du bonheur. C’est ainsi que les étudiants ont été invités au DS 3 pour s’initier au vaste panorama de l’éducation pour la santé offert dans les écoles publiques du Nouveau-Brunswick. L’agente pédagogique Kathleen Rice, les infirmières Martine Michaud et Noëlla Sawyer, les travailleurs sociaux Georges Valois et Lyette Hébert, les membres de la direction du District scolaire 3 Luc Caron et Bertrand Beaulieu ont brossé un tableau complet du volet de santé tel que mis en place dans le district.

Dans un deuxième temps, le fondement du cours « Santé scolaire » permet de dépasser une démarche essentiellement cognitive pour mettre l’expérience vécue de chacun au centre de ses préoccupations. C’est ainsi que les étudiantes et étudiants ont pu rencontrer des membres du personnel enseignant, dont Mélanie Bourgoin-Plourde, de la CDJ, France Godin et Marc-André Godin, du Centre d’éducation alternative Vitrail-CDJ, ainsi que les étudiants Joey Nadeau et Hélène Soucy qui leur ont fourni des pistes pour bonifier des présentations orales touchant au bien-être, spécifiquement à la gestion du stress. Durant leur semestre, les étudiantes et étudiants ont ainsi développé et présenté des thématiques rattachées au nouveau cours « Mieux-être », destiné aux élèves de 11e et 12e année.
Une étudiante et un étudiant ont eu le privilège d’être invités par l’auteur-conférencier de renommée mondiale, Martin Latulippe, à publier un texte dans sa chronique hebdomadaire du journal « L’Étoile ». Christian Levesque a remis une réflexion intitulée « Croire? » alors que Erika Kennedy a proposé une introspection sur « Ensemble, on s’épanouit ». Selon M. Latulippe, c’est avec empressement qu’il a endossé une telle pratique éducative. « Le projet de la professeur Renée Guimond Plourde est en alignement parfait avec ma vision de vie de bâtir un monde meilleur. Dans un monde où le cynisme et le négativisme ne cessent de prendre du momentum, il était tout à fait naturel pour moi de créer une opportunité de visibilité pour ces jeunes étudiantes et étudiants qui ont le courage d’exprimer haut et fort qu’il faut voir la vie du bon côté ».

D’après la professeure-chercheuse Renée Guimond Plourde, Ph. D., « une telle démarche pédagogique multidisciplinaire nous amène à la jonction de la théorie et de la pratique de façon novatrice et stimulante pour tous les acteurs concernés. De cet angle, les futurs enseignants et enseignantes se sentent appuyés par une communauté élargie tout en ayant le privilège de témoigner de la pertinence d’une pédagogie de l’expression de soi », dans son sens le plus large.

- 30 -

Renseignements : Renée Guimond Plourde, Ph. D., professeure-chercheuse au Secteur de l’éducation de la kinésiologie et de la récréologie (506 737-5174 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.