Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 28 Mai 2012

Innovation, information économique et tourisme slow

Monica Mallowan, professeure/chercheuse en gestion de l'information à l'UMCS
Agrandir l'image
Développement, innovation, compétitivité, stratégie et information économique, voici autant de problématiques sur lesquelles planchent des spécialistes et des communautés de partout dans le monde. Elles représentent également des thématiques de travaux de recherche appliquée de l’Observatoire de Prospective, Veille Informationnelle et Scientifique (PROVIS) du Campus de Shippagan de l’Université de Moncton (UMCS). Dirigés par la professeure Monica Mallowan, ces travaux, dont les résultats sont en cours de publication, ont porté sur l’intelligence compétitive en tant que stratégie d’information utile aux acteurs économiques, pour l’identification de pistes de solution dans des dossiers de grande importance pour l’avenir de la communauté. Une attention spéciale a été accordée, dans le cadre de ces recherches, au cas du Centre des Congrès de la Péninsule Acadienne (CCPA).

En effet, l’intelligence compétitive, en tant que processus d’aide à la décision, facilite le positionnement proactif par rapport à des questions complexes nécessitant des solutions porteuses, par l’intermédiaire de démarches formelles centrées sur le rôle de levier de l’information stratégique dans l’avancement de projets actuels et futurs.

La démarche de l’étude, axée sur l’investigation des tendances de l’industrie du tourisme à l’échelle mondiale ainsi que sur l’analyse prospective du cas mentionné, a suivi des méthodologies strictes en matière de veille concurrentielle, de recherche d’information soutenue dans des sources spécialisées, d’analyses croisées, le tout accompagné d’une réflexion stratégique créative ayant permis d’identifier des scénarios innovateurs originaux aptes à fournir à la région un avantage compétitif indéniable.

Le scénario prospectif qui s’est démarqué de manière particulière dans cette application propose un calendrier d’activités constitué de deux saisons touristiques alignées selon le facteur climatique et orientées vers, d’une part, le tourisme événementiel de type rassemblements spécialisés (congrès, colloques, conventions, etc.) de mai à octobre, et, d’autre part, vers celui de type commercial et de divertissement, de novembre à avril, avec monitoring et démarchage de clientèles corporatives, institutionnelles, communautaires et grand public. L’étude a permis aussi d’identifier une solution, inédite pour la région, relativement à l’hébergement dans des installations sur l’eau (petits bateaux ou péniches) qui constitueraient, par leur caractère singulier, un réel attrait touristique. Les différents avantages découlant de ce scénario méritent d’être soulignés : la mise à contribution de l’expertise locale dans le domaine de la construction navale, la disponibilité des professionnels de navigation dans la région, la création de produits touristiques variés de type « petite croisière », en accord avec la tendance du slow tourism et mettant en valeur toute la Péninsule Acadienne, etc.

Que ce soit au Canada ou ailleurs dans le monde, les exemples ne manquent pas : des démarches de veille et de réflexion économique ont permis à de nombreuses régions rurales d’identifier l’élément le plus apte à créer leur valorisation et de devenir ainsi des centres d’attractivité touristique (Le Parc linéaire le P’tit Train du Nord, Québec; Fairfax, Californie; Shinan, Corée du Sud; Drôme, France, etc.). C’est l’aboutissement de l’appel à la stratégie d’information pour l’innovation à valeur ajoutée, qui génère un changement total d’angle de la dynamique innovatrice et permet de concevoir un produit totalement différent, inimitable, ainsi que le positionnement dans un créneau difficile à égaler dans un domaine d’activité donné.

Ce projet de recherche appliquée s’ajoute aux travaux d’audit et aux études de cas réalisés par la professeure Monica Mallowan, responsable de l’Observatoire PROVIS. Parlant de ses approches pédagogiques, Mme Mallowan précise : « Dans mes cours, j’amène les étudiants à examiner la place centrale occupée par l’information dans la prise de décision au sein des entreprises les plus performantes, ainsi que dans leurs dynamiques d’innovation. Cependant, cette manière d’aborder l’innovation autrement ne doit pas être réservée aux grandes organisations, mais elle peut très bien servir les intérêts des entreprises et des communautés de toute taille. Cette étude sur le potentiel touristique de notre région démontre l’importance critique du processus d’intelligence compétitive pour l’atteinte des objectifs en matière d’innovation. »

L’étude a été réalisée par la professeure Monica Mallowan, avec la contribution d’Axel Royer, assistant de recherche, et de Carole Bulger et Mélanie Power, étudiantes au Baccalauréat en gestion de l’information à la session d’hiver 2012. Pour des renseignements supplémentaires, veuillez appeler au numéro (506) 336-3400/3447.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.