Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 14 Mai 2012

Deux ouvrages de Donatien Avelé et Jean-Pierre Booto Ekionea viennent d’être publiés aux Éditions universitaires européennes

Les professeurs Jean-Pierre Booto Ekionea et Donatien Avelé.
Agrandir l'image
Deux ouvrages de Donatien Avelé et Jean-Pierre Booto Ekionea, professeurs à la Faculté d’administration de l’Université de Moncton, viennent d’être publiés aux Éditions universitaires européennes (Sarrebruck-Allemagne).

Le premier ouvrage (Donatien Avelé), intitulé « Organisation de marchés émergents : efficience et risque de sélection adverse », expose la problématique du marché boursier émergent qui, selon l’auteur, ne saurait être un moyen efficient pour les entreprises des pays émergents de façon générale, et plus particulièrement des entreprises africaines, de collecter les capitaux compte tenu de la panoplie d’obstacles auquel il est confronté.

Croire aujourd’hui que le financement par les titres peut se substituer à la finance indirecte en raison de son système bancaire devenu imparfait est illusoire. Les marchés émergents d’Afrique se trouvent dans un contexte qui d’emblée ne leur permet pas d’avoir les mêmes performances que leurs homologues des pays occidentaux. Administration, fléaux sociaux et certaines caractéristiques leur sont propres : volatilité des cours, illiquidité et la faible capitalisation boursière constituent les principaux obstacles à leur efficience.

Pour l’auteur, les opérations d’initiés doivent être réglementées dans les marchés boursiers émergents d’Afrique dans le but d’éviter les asymétries d’information déjà nombreuses et les risques de sélection adverse.

Le deuxième ouvrage (Jean-Pierre Booto Ekionea), intitulé « Capacités organisationnelles spécifiques à la gestion des connaissances : conception et applications d’un modèle de maturité à deux centres hospitaliers », propose aux gestionnaires un modèle de maturité qui leur permettra de faire le diagnostic de leurs systèmes de gestion des connaissances afin de tirer le bénéfice dû à une bonne gestion des connaissances.

En effet, certaines ressources et capacités spécifiques des entreprises s'avèrent cruciales pour expliquer la performance d’une entreprise. Un des défis à relever pour les organisations est d’identifier, de développer, de protéger et de déployer ces ressources dans une direction qui assure à l’entreprise l’avantage concurrentiel et la performance organisationnelle.

Or, la littérature en gestion des connaissances s’est plutôt penchée sur l’alignement des stratégies de gestion des connaissances aux stratégies d’affaires alors que l’alignement seul ne suffit plus pour expliquer l’atteinte de la performance d’affaires. C’est plutôt le développement des capacités organisationnelles spécifiques à une ressource qui contribue effectivement à atteindre la performance d’affaires.

Pour y arriver, le plan de la présente étude respecte chaque étape de la méthodologie SSM (Soft System Methodology), fait recours à la méthode Delphi pour trouver un consensus des concepts et valide le modèle de maturité à l’aide de deux études de cas.

Les professeurs Avelé et Booto Ekionea sont évidemment très heureux de ces réalisations et comptent ainsi davantage participer au rayonnement de l’Université de Moncton à l’échelle internationale de façon générale et plus particulièrement de la Faculté d’administration.

Renseignements : 858-4224 / donatien.avele@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.