Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 11 Mai 2012

Un institut de recherche sur les feuillus nordiques verra le jour au campus d’Edmundston

Audrey Labonté, de Labelle, au Québec, étudiante de 3e année en sciences forestières, a été choisie parmi les étudiantes et étudiants de la Faculté de foresterie pour accompagner le premier ministre du Canada, Stephen Harper, et le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, dans la plantation de semis.
Agrandir l'image
Le premier ministre du Canada, le très honorable Stephen Harper, ainsi que le premier ministre du Nouveau-Brunswick, l’honorable David Alward, étaient à l'Université de Moncton, campus d’Edmundston, aujourd’hui (le 11 mai 2012) pour annoncer la création de l’Institut de recherche sur les feuillus nordiques en compagnie du recteur et vice-chancelier Yvon Fontaine.

Après avoir identifié le secteur de la foresterie comme un axe de développement pour le campus d’Edmundston, et devant les défis qui se posent pour l’industrie forestière, l’Université de Moncton a constaté, il y a plusieurs années, l’importance de développer une plus grande capacité de recherche au sein de sa Faculté de foresterie. C’est ainsi qu’est née l’idée de créer un tel institut de recherche.

« Nous sommes très heureux de cette annonce qui revêt un caractère important pour l’Université de Moncton et son campus d’Edmundston, pour la région du Nord-Ouest et pour tout le Nouveau-Brunswick », a déclaré le recteur et vice-chancelier Yvon Fontaine.

Les recherches appliquées qui seront effectuées à l’Institut fourniront à l’industrie et aux autres exploitants des connaissances utilisables sur la croissance et la durabilité des feuillus nordiques, notamment en établissant des modèles de croissance ainsi que des programmes et des techniques d’intervention sylvicoles.

« Notre gouvernement a pris l’engagement d’aider les industries canadiennes à innover, à prospérer et à créer des emplois dans l’économie mondiale actuelle, a déclaré le Premier ministre Harper. Nous sommes fiers d’appuyer l’établissement de l’Institut de recherche sur les feuillus nordiques, qui créera des emplois dans les domaines de la recherche et de l’enseignement ici au Nouveau-Brunswick, tout en augmentant la compétitivité de l’industrie forestière canadienne. »

En plus de son volet recherche, le projet comporte un partenariat solide avec l’industrie privée. « Il s’agit d’un exemple probant d’une initiative novatrice qui voit le jour grâce à l’appui des gouvernements et par le biais d’un partenariat entre l’Université de Moncton et le secteur privé. Ce projet vient consolider la contribution de l’Université dans la communauté et le rôle du campus d’Edmundston dans le domaine des sciences forestières », a ajouté le recteur Fontaine.

Les partenaires industriels de l’Université de Moncton dans ce projet sont Acadian Timber, AV Group, Groupe Savoie, et J.D.Irving.

« La recherche et l'innovation sont essentielles si nous voulons que notre industrie forestière joue un rôle encore plus important dans l’avenir de l’économie du Nouveau-Brunswick qu'elle ne l'a fait dans le passé », a déclaré le premier ministre, David Alward.

« En travaillant avec des partenaires importants, comme l'industrie et les chercheurs de l'Université de Moncton, en vue d'assurer la croissance de l'emploi et de l'économie, je suis convaincu que nous pourrons rebâtir le Nouveau-Brunswick ensemble. »

Selon Jean-Claude Savoie, président de Groupe Savoie, qui s’exprimait au nom de ses collègues de l’industrie forestière, « Le nouvel Institut de recherche sur les feuillus nordiques favorisera le développement viable de la ressource feuillue et appuiera, par des activités de recherche appliquée, le développement optimal des entreprises et organismes qui œuvrent à sa mise en valeur et à son exploitation ».

Pour le campus d’Edmundston, cet institut de recherche est un projet de toute première importance. « Si les activités de recherche porteront plus spécifiquement sur les feuillus nordiques, c’est qu’ils constituent une ressource naturelle très importante pour la région du Nord-Ouest et pour le Nouveau-Brunswick dans son ensemble, a déclaré le vice-recteur Paul Albert. L’édification d’une meilleure forêt feuillue et d’une économie forestière prospère sont au cœur de cette démarche qui, du même coup, permettra à notre campus de développer davantage le volet de la foresterie. »

Le projet sera financé sur une période de cinq ans par les deux paliers de gouvernement (1,586 M $ chacun) ainsi que par l’Université de Moncton et les partenaires de l’industrie (500 000 $ chacun).

Renseignements:

Hugues Chiasson
Agent de communication, campus d’Edmundston
506 737-5034

Thérèse Thériault ARP
Directrice des communications, campus de Moncton
506 863-9873
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.