Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 11 Avril 2012

Plus de 200 personnes assistent au lancement du livre La cathédrale Notre-Dame-de l’Assomption : Monument de la Reconnaissance

La photo nous fait voir, de gauche à droite : André Duguay, assistant de recherche; Marie-Linda Lord, conceptrice et directrice; Maurice Fournier, photographe; Robert Pichette, auteur; John Leroux, architecte et auteur du prologue; Élizabeth Blanchard, coordonnatrice de projet; Marc Blanchard, photographe; et Raymond Thériault, graphiste.
Agrandir l'image
À l’invitation de l’Université de Moncton et de la Chaire de recherche en études acadiennes, plus de 200 personnes ont assisté au lancement du livre « La cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption : Monument de la Reconnaissance », le 2 avril en la chapelle Notre-Dame-d’Acadie au campus de Moncton.

Ce livre présente un récit historique de la cathédrale de Moncton écrit par l’écrivain et journaliste Robert Pichette. Il retrace l’historique de la fondation de la paroisse et de l’archidiocèse afin de situer la cathédrale dans son contexte originel. En plus de la décrire dans toute sa beauté esthétique, il donne quelques repères chronologiques depuis sa construction, sans omettre les divers embellissements et changements qu’elle subit au cours des décennies. De grand format avec reliure cousue caisse, ce très bel ouvrage contient 350 photos anciennes et récentes (60 photos et documents d’archives en noir et blanc et 290 photos en couleur, la plupart inédites et exclusives à ce livre).

Publié par la Chaire de recherche en études acadiennes, il a été conçu et dirigé par Marie-Linda Lord, assistée d’Élizabeth Blanchard en collaboration avec une équipe très attentionnée, particulièrement Marc Blanchard et Maurice Fournier dont les centaines de photos illustrent la cathédrale et ses trésors dans une iconographie étonnante.

« À la Chaire, le projet a commencé quand Robert Pichette est venu me voir au cours de l’automne 2010 pour me présenter son manuscrit, rappelle Mme Lord. Je l’ai lu et j’ai accepté que la Chaire se lance dans ce projet qui a pris, disons-le, de l’ampleur en cours de production. »

« J’avais alors le privilège de compter sur une coordonnatrice de projets exceptionnelle, Elizabeth Blanchard, qui m’a secondée en tout dans ce projet, ajoute Mme Lord. Pendant que nous travaillions à la conception de ce livre, mon équipe et moi avions connaissance, comme vous tous, d’événements entourant la cathédrale dont entre autres la fermeture de son sous-sol et la nécessité de plus en plus pressante de travaux de rénovation majeurs à l’ensemble de l’édifice. C’est dans cet esprit que le livre a pris forme : il m’apparaissait impératif qu’en plus de raconter son histoire méconnue, il fallait la présenter, voire même la dévoiler, telle qu’elle est et comme nous ne l’avions jamais vue avant, même si nous y avions tous déjà mis les pieds. »

Nous avons tous fréquenté la cathédrale un jour ou l’autre. Nous l’avons tous vue, de l’extérieur et de l’intérieur, mais avons-nous pris le temps de bien la regarder et de l’admirer dans toute sa beauté ? Et c’est comme ça qu’a commencé la démarche de photographier la cathédrale dans ses moindres détails avec Marc Blanchard et Maurice Fournier qui ont littéralement passé des heures dans la cathédrale à prendre des milliers de photos; et en grande partie, ce sont leurs magnifiques photos qui accompagnent le récit historique de Robert Pichette. Mme Lord souligne aussi l’apport d’autres photographes qui ont permis de reproduire quelques-unes de leurs photos de la cathédrale dont Maurice Henri, Clarence Nowlan, Daniel Dugas, Peter J. Gergely et Juergen Weiland.

De plus, il est bon de rappeler que la cinéaste Ginette Pellerin, d’Amérika Productions, prépare un documentaire sur la cathédrale qui sera diffusé éventuellement sur les ondes de Radio-Canada Acadie.
On remercie également les artistes qui ont permis de reproduire leurs œuvres d’art dans le livre : Georgette Bourgeois dont le tableau, intitulé « Notre-Dame-de-l’Assomption » accompagne un poème de Napoléon Landry, intitulé « La Cathédrale » aux pages 30 et 31, ainsi que l’artiste Claude Roussel, à qui on rend hommage pour sa contribution à la cathédrale aux pages 220 à 225 où sont photographiées les quatre sculptures en marbre blanc de Carrare d’Italie placées entre les majestueux confessionnaux en chêne, dont l’une des sculptures est en couverture du livre, ainsi que les deux mosaïques du transept, celle de sainte Anne, patronne des Mi’kmaq, et celle de la vie de la Vierge Marie.

Au cours de ces 18 derniers mois, plusieurs personnes ont travaillé à ce livre et Mme Lord leur exprime toute son appréciation. « D’abord trois collègues qui ont accepté de nous faire bénéficier de leur expertise respective, le titulaire de la Chaire de recherche McCain en ethnologie acadienne, Ronald Labelle, qui a rédigé le texte de l’annexe 8 qui rend hommage aux tailleurs de pierre de Shédiac. Ce texte est accompagné de 12 photos d’époque; le professeur Pierre-Marin Boucher, du programme de sciences religieuses, qui nous a secondé dans la rédaction de certaines vignettes de photo qui nécessitait une connaissance experte des termes liturgiques; et le conseiller scientifique de l’Institut d’études acadiennes, Maurice Basque, qui a lu le manuscrit en sa qualité d’historien. »

La Chaire de recherche en études acadiennes a retenu les services de diverses personnes dont l’étudiant en maîtrise en histoire André Duguay, qui a travaillé étroitement avec Elizabeth Blanchard et Mme Lord et qui a cumulé multiples tâches dont celle en tant qu’apprenti historien, de faire de très nombreuses vérifications de dates, de noms, de documents dans les archives; la réviseure linguistique Mélanie LeBlanc qui a lu le livre à plusieurs reprises avec grand soin et minutie; et le graphiste Raymond Thériault qui a compris le livre que Mme Lord voulait faire et qui a accepté, « tel un complice, qu’Elizabeth et moi s’assoyons à côté de lui pendant certaines séances de montage. »

« Vous l’aurez compris, Elizabeth Blanchard a énormément contribué à ce livre. Elizabeth et moi, nous l’avons porté ensemble et j’ai pu, à tout moment, compter sur son dévouement généreux et son appui indéfectible. Merci merci Elizabeth », ajoute Mme Lord.

« Je veux également dire aujourd’hui à l’auteur du récit historique, Robert Pichette, merci d’être venu me voir à la Chaire et de m’avoir fait confiance. Ce livre est plus qu’un livre : il nous rappelle, certes, comme je l’ai écrit en quatrième de couverture du livre, que la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption est une profession de foi. Elle a été construite en un temps record de 1939 à 1940, après une période économique difficile et au début d’un conflit mondial. Elle est le fruit de l’audace de visionnaires, de l’aumône du peuple, du travail ardu d’homme et de femmes qui croyaient en l’avenir, en leur force collective, en un idéal… »

Telle que Notre-Dame de Paris sur les bords de la Seine et Notre-Dame de Montréal sur les bords sur Saint-Laurent, Notre-Dame-de-l’Assomption domine majestueusement les bords de la Petitcodiac et la ligne d’horizon de Moncton depuis 70 ans. Elle est à l’image de l’Acadie : elle est œuvre de résilience.

En terminant, Mme Lord attire votre attention au sous-titre du livre qui est « Monument de la Reconnaissance », tel que l’avait désignée dès 1938 Mgr Arthur Melanson, avant même que la cathédrale soit érigée. « Voilà ce qu’est la cathédrale, au-delà du lieu de culte,
c’est le Monument de la reconnaissance de la survivance, de la vitalité et de la résilience acadiennes. Peut-être est-ce sur cette voie que la communauté acadienne pourrait s’engager pour sauver ce monument dont l’avenir est incertain.

« Ce Monument de la Reconnaissance, ne serait-t-il pas le lieu tout indiqué pour abriter, un jour, un musée de la résilience ? », conclut Mme Lord.

Cet ouvrage est en vente à la Librairie acadienne du campus de Moncton (858-4140).

Renseignements : 858-4455.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.