Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 02 Mars 2012

ONF en Acadie : À la guerre comme à la guerre

Aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie, on réfléchit à la guerre et à ses conséquences sur les citoyens du monde et sur ceux qui la font. Avec son film « À la guerre comme à la guerre », Lode Desmet montre ce que les conflits font vivre aux soldats et retrace l’histoire des Conventions de Genève depuis un siècle et demi. C’est un documentaire riche en témoignages poignants, entrecoupés d’archives de guerre, d’extraits de films et de jeux vidéo originaux qui nous incite à réfléchir à nos propres valeurs. Ce film sera présenté le lundi 5 mars à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton. L’entrée est libre.

À la guerre comme à la guerre (2010, 87 minutes)
Après un siècle et demi de conventions de Genève et autres ententes internationales, les guerres sont-elles devenues plus « civilisées»? En juxtaposant des témoignages à l’échelle planétaire avec des archives de guerre, des extraits de films et des jeux vidéo, Lode Desmet nous propose de réfléchir aux dilemmes auxquels sont confrontés les soldats sur le terrain, mais aussi aux choix que leur imposent les chefs d’État lorsqu’ils déclarent une guerre.

Qu’ont en commun de jeunes Américaines, pilotes de chasse en Afghanistan, un ex-guérillero du Salvador, un ancien officier des forces spéciales de l’Armée rouge, la Légion étrangère française, si ce n’est d’être des soldats, combattants en mode de survie, se demandant souvent comment appliquer ces règlements venus d’ailleurs et d’en haut? Y a-t-il des dommages collatéraux plus acceptables que d’autres? Que doit-on faire des prisonniers de guerre? Comment éviter les abus et respecter l’ennemi alors qu’on peut mourir? Pourquoi cherche-t-on des boucs émissaires? « À la guerre comme la guerre » tente de répondre à ces questionnements avec humanisme et rigueur.

À propos du réalisateur
Lode Desmet a grandi en Flandre, à l’ombre des grands cimetières militaires de la Première Guerre mondiale. Il s’intéresse de près aux violences qui sévissent dans le monde, en particulier aux acteurs de la guerre et à ceux qui la subissent. « Exodus or Vina’s World » (1999), lui a valu le prix Europa à Berlin et le FIPA d’argent à Biarritz, et « Mothers’s Crossing/Passagères clandestines » (2004), le Grand Prix du Festival international du grand reportage d’actualité en France ainsi que le Prix du meilleur documentaire au Festival international de Brooklyn. Les Hooligans et le monde du football, dans « Requiem For A Cup Final » (2005), le prix EBU à Marseille.

La projection principale serait précédée de « Overdose », un court métrage d’animation de Claude Cloutier (1994, 5 minutes). Un jeune garçon n’a plus de temps pour lui-même tant il a un horaire chargé : école, leçons particulières de tennis, de natation ou de peinture, devoirs, exercices de piano. Inspiré par la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, ce film illustre le droit au repos et aux loisirs.

Prochainement à l’affiche
Dès la semaine du 11 mars, le public pourra découvrir le documentaire « Les États-Unis d’Afrique » alors que le cinéaste Yanick Létourneau suit un pionnier du hip-hop africain, le Sénégalais Didier Awadi, dans la création de son album en hommage aux grands leaders de la conscience noire. On découvre un continent jeune et politisé qui refuse le rôle de victime dans lequel certains veulent le cantonner. Et si l’Afrique portait la prochaine révolution mondiale?

Pour obtenir la liste complète des films au programme et tous les détails, visitez le site http://onf.ca/rendez-vous.

Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.