Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 24 Février 2012

La Salle des marchés est un milieu d’apprentissage fructueux

Stéphane LeBlanc est finissant au baccalauréat en administration des affaires avec concentration en finance et se prépare en vue de l'accréditation du CFA Institute, un titre reconnu à l'échelle internationale dans le domaine de la finance.
Agrandir l'image
Inaugurée en novembre 2009, la Salle des marchés de la Faculté d’administration permet à des étudiants et étudiantes de poursuivre leur rêve de devenir conseillers ou analystes financiers. Ce véritable laboratoire de la finance recrée un environnement semblable à celui des établissements financiers, offrant une formation intégrée qui couvre tout le processus de l’investissement et qui permet un impressionnant rapprochement entre la théorie et la pratique.

Stéphane LeBlanc, de Saint-Antoine, a découvert sa passion pour la bourse lors d’un concours de simulation boursière organisé dans son école secondaire par les Caisses populaires acadiennes. Quelques années plus tard, il est maintenant finissant au baccalauréat en administration des affaires avec concentration en finance et se prépare en vue de l'accréditation du CFA Institute, un titre reconnu à l'échelle internationale dans le domaine de la finance.

Stéphane a aussi eu la chance d’acquérir une expérience pratique et réelle dans la gestion de portefeuilles grâce au partenariat avec Placements Louisbourg qui a permis la mise en place d'un fonds de placement étudiant. Dans le cadre des activités de la Salle des marchés, il a participé à la gestion de ce portefeuille qui a su fructifier au cours des dernières années malgré un contexte économique difficile.

Pour connaître l’univers des marchés boursiers aux plus jeunes et à titre de coordonnateur du Centre de gestion financière Banque Nationale, Stéphane organise un concours de simulation boursière dans quatre écoles de la région avec le soutien de la Chaire d’études Jeanne et J.-Louis-Lévesque en gestion financière. De plus, le Centre de gestion financière Banque Nationale a organisé le concours de simulation boursière avec marché à la crié tenu récemment à l’Université de Moncton avec la participation d’équipes provenant de six universités de l’Atlantique et du Québec.

Selon Sébastien Deschênes, professeur de finance et instigateur du projet de la Salle des marchés, l’étude du marché boursier amène les étudiants et étudiantes à acquérir des connaissances dans une variété de domaines et contribue à leur culture générale. « Comme il y a de nombreux facteurs qui influencent les marchés, les étudiants doivent être au fait de l’actualité pour faire de bons placements », souligne-t-il.

« Avec la globalisation des marchés, l’analyse des marchés est plus complexe. Quand une catastrophe frappe un pays, tous les marchés sont secoués. Aussi, on n’aurait jamais imaginé la faillite d’un pays dans le passé alors qu’aujourd’hui, c’est une possibilité à envisager, explique le professeur Deschênes. Même les concepts de l’éthique changent avec le temps. Ce qui était un placement éthique dans le passé ne l’est plus nécessairement aujourd’hui. Je pense par exemple à l’investissement dans l’énergie nucléaire qui est passée d’une énergie propre et sans risque à une industrie ayant perdu la cote du point de vue éthique avec la catastrophe nucléaire au Japon. Tous ces facteurs sont pris en compte dans la formation que l’on offre à nos étudiants et étudiantes, sans oublier les questions éthiques dans la pratique du métier de conseiller financier. »

La Salle des marchés est dotée d'outils de travail à la fine pointe de la technologie. Les utilisateurs ont accès à d'importantes bases de données financières et analyses des principales agences dont Reuters. La salle est munie de deux écrans géants affichant les devises, les taux d'intérêt, les métaux, les denrées et les indices boursiers, de même qu'un téléscripteur qui transmet les titres des indices TSX-60 et Dow Jones.

« Fait intéressant à souligner, conclut le professeur Deschênes, la Salle des marchés et les projets qui s’y rattachent créent une dynamique intéressante un peu inattendue à la Faculté d’administration. Les étudiants et étudiantes en parlent entre eux et même ceux qui ne sont pas inscrits en finance s’y intéressent. En ce sens, en plus de rehausser la qualité de la formation offerte en finance, la Salle des marchés crée une belle synergie au sein de la Faculté. »
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.