Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 07 Février 2012

Le drame français « Les mains en l’air » est à l'affiche du Ciné-Campus

Agrandir l'image
Le film « Les mains en l'air », du réalisateur Romain Goupil et mettant en vedette Hippolyte Girardot, Linda Doudaeva et Valeria Bruni Tedeschi, est à l'affiche au Ciné-Campus, le jeudi 9 et vendredi 10 février à 20 heures dans l'amphithéâtre 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton.

Le 22 mars 2067, Milana se souvient de ce qui lui est arrivé, il y a 60 ans… En 2009, Milana, d’origine tchétchène, est élève en classe de CM2 à Paris. Ses copains, sa bande, ce sont Blaise, Alice, Claudio, Ali et Youssef. Mais un jour, Youssef, qui n’a pas de papiers, est expulsé. Puis, c’est au tour de Milana d’être menacée. Se sentant alors en danger, les enfants décident de réagir. Ils prêtent serment de toujours rester ensemble et organisent un complot pour sauver Milana.

Le Ciné-Campus est présenté par le Service des loisirs socioculturels. Les billets sont en vente à l’entrée le soir de la présentation du film, 5 $ pour les étudiants et 7 $ pour les autres.

Rendez-vous de l’ONF en Acadie :
Le lundi 13 février, les Rendez-vous de l'ONF en Acadie présentent « Quimmit : un choc, deux vérités » (52 minutes). La projection commence à 19 heures dans l'amphithéâtre 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard et l’entrée est libre.

Chez les Inuits, le chien de traîneau représentait non seulement une façon de vivre mais aussi un lien profond, persistant, à la terre. Entre les années 1950 et 1970, le mode de vie semi-nomade des Inuits a pratiquement disparu. Les familles se sont regroupées et fixées. La population de chiens de traîneau a diminué si bien qu’il n’en reste que quelques centaines.

Les Inuits sont nombreux à croire que leurs bêtes ont été tuées par la Gendarmerie royale, mandatée par le gouvernement fédéral pour vider le territoire de ses habitants et les « civiliser ». La GRC récuse ces histoires, soutenant qu'elles sont pure invention ou le résultat d'un malentendu culturel. « Qimmit : un choc, deux vérités » cherche comment et pourquoi le chien de traîneau a disparu, un mystère ayant laissé de terribles cicatrices dans tout l'Arctique canadien.

Le film sera précédé du film d’animation « Rose & Violet » (26 minutes).
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.