Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 19 Décembre 2011

L’influence du contexte sociolinguistique majoritaire/minoritaire sur le maintien à domicile d’aînés en perte d’autonomie

La photo nous fait voir, de gauche à droite, assises : Odette Gould, Suzanne Dupuis-Blanchard et Lita Villalon; debout : Majella Simard et Jean-Luc Bélanger (AAFANB). Absences dans la photo : Sophie Éthier et Anne Leis.
Agrandir l'image
Une équipe de recherche nationale, dont la chercheuse principale est Suzanne Dupuis-Blanchard, professeure à l’École de science infirmière et directrice du Centre d’études du vieillissement de l’Université de Moncton, a obtenu du financement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans le cadre du concours Communautés de langue officielle en situation minoritaire pour le projet intitulé « L’influence du contexte sociolinguistique majoritaire/minoritaire sur le maintien à domicile d’aînés en perte d’autonomie ».

L’étude tentera de mieux comprendre l’influence de la langue sur les moyens mis en place ou utilisés par les personnes aînées pour demeurer à domicile malgré leurs incapacités. Par le biais d’entretiens réalisés auprès d’aînés francophones et anglophones vivant tant en milieu rural qu’urbain et appartenant à différents groupes d’âge, l’équipe développera une liste des moyens utilisés par eux afin de favoriser le maintien à domicile. Elle rencontrera aussi les membres de la famille pour discuter du maintien à domicile.

Les autres membres de l’équipe sont, de l’Université de Moncton : Majella Simard, professeur au Département de géographie, et Lita Villalon, professeure à l’École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales; Odette Gould, professeure au Département de psychologie de Mount Allison University; Anne Leis, professeure au Département de santé publique et d’épidémiologie de l’University of Saskatchewan; et Sophie Éthier, professeure au Département de travail social du Collègue universitaire de Saint-Boniface.

Notons aussi la collaboration de l’Association acadienne et francophone des aînées et aînés du Nouveau-Brunswick (AAFANB) comme partenaire communautaire.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.