Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 06 Décembre 2011

CNFS : implications médicales de nos origines évolutives

Dans le cadre de son programme d’excellence professionnelle, le Consortium national de formation en santé - volet Université d’Ottawa présente, en partenariat avec le CNFS - volet Université de Moncton, une série de conférences qui sont retransmises par vidéoconférence en direct de l’hôpital Montfort, à Ottawa. Ces conférences se veulent une activité de formation continue multidisciplinaire destinée aux personnes professionnelles de la santé.

La cinquième vidéoconférence de la programmation de cet automne aura lieu le jeudi 8 décembre de 12 h 30 à 14 heures dans le local A-231 du pavillon Jeanne-de-Valois. La conférence, intitulée « Implications médicales de nos origines évolutives », sera présentée par Guy Drouin, professeur titulaire au Département de biologie à l’Université d’Ottawa.

Nous sommes tous le résultat de notre passé. Pour comprendre notre biologie, il faut donc comprendre comment nous avons évolué et quelles ont été les forces sélectives qui nous ont façonnées.
Certaines de nos caractéristiques, comme notre coccyx, les muscles à la base de nos poils et les muscles de nos oreilles sont simplement des organes vestigiaux qui ont perdu leur fonction originale. D’autres, comme la forme de notre corps, la couleur de notre peau et notre capacité à digérer le lactose au stade adulte sont le résultat d’adaptations qui furent sélectionnées

Par contre, certaines de nos caractéristiques qui étaient des adaptations chez nos ancêtres sont maintenant désavantageuses dans nos sociétés d’abondance. Tel est le cas des phénotypes frugaux au niveau de la consommation de nourriture et de sel qui sont maintenant responsables du diabète de type 2 et d’hypertension.

Finalement, la fréquence et la distribution inégale des différentes maladies génétiques humaines sont en grande partie le résultat d’effets fondateurs et du fait que toutes les populations humaines non africaines ont migré à l’extérieur de d’Afrique il y a seulement 50 000 ans.

Pour s’inscrire ou obtenir plus de renseignements, prière de communiquer avec Melissa Richard ou Stéphanie : cnfs@umoncton.ca / 858-4655. Les places sont limitées.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.