Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 29 Novembre 2011

Salon de l’emploi du Secteur science infirmière à l’UMCE : les offres pleuvent pour la profession infirmière!

Le Salon de l’emploi du Secteur science infirmière à l’UMCE est une occasion exceptionnelle pour les étudiantes et étudiants du programme de faire connaissance avec les employeurs des établissements de santé, comme en témoigne cette photo prise l’automne dernier. Cette année, les employeurs pourront présenter leurs attraits dans la magnifique et nouvelle salle multifonctionnelle CCNBCE-UMCE.
Agrandir l'image
La tenue du dixième anniversaire du Salon de l’emploi du Secteur science infirmière à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), coïncide avec une pénurie de plus en plus marquée du nombre d’infirmières et infirmiers dans les milieux hospitaliers, foyers de soins, centres de santé et réseaux de santé.

Le Salon de l’emploi se tiendra au campus d’Edmundston le vendredi 2 décembre et s’adresse aux 140 étudiantes et étudiants du programme de baccalauréat en science infirmière.

En cette période de pénurie d’infirmières et infirmiers, les demandes pour rencontrer les étudiantes et étudiants en science infirmière se font de plus en plus fréquentes. Ce Salon de l’emploi a été créé afin de regrouper les employeurs intéressés à embaucher les étudiantes et étudiants en science infirmière. Les établissements ayant confirmé leur présence cette année sont :

Le réseau de santé Vitalité du Nouveau-Brunswick
Le réseau de santé Horizon du Nouveau-Brunswick
Les foyers de soins de la Région 4
L’hôpital Montfort d’Ottawa
Le Centre de santé et de services sociaux de Témiscouata, au Québec
Le Centre de santé et de services sociaux de Rivière-du-Loup, au Québec
Le Centre de ressources et de recrutement bilingue de Winnipeg

La pénurie qui sévit à l’échelle mondiale est loin d’être terminée. Le journal Le Droit d’Ottawa, dans son édition du 22 octobre dernier, publiait un article selon lequel l’hôpital Montfort était à la recherche de 200 infirmières et infirmiers bilingues. Vendredi, les finissantes et finissants du baccalauréat en science infirmière recevront des offres très intéressantes de la part des employeurs. Puisque les diplômées et diplômés du campus d’Edmundston suivent une excellente formation, ils sont extrêmement convoités par les établissements de santé à travers le pays.

« Les bacheliers du Nouveau-Brunswick, particulièrement ceux formés au campus d’Edmundston en raison de la proximité, sont de plus en plus courtisés car, depuis 2009, ils n’ont plus besoin d’être soumis à un nouvel examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec », a expliqué Nancy Bérubé, agente de la gestion du personnel du Centre de santé et de services sociaux de Rivière-du-Loup.

« Un autre avantage pour nous, au Québec, c’est que nous pouvons embaucher les infirmiers du Nouveau-Brunswick vers la mi-juillet, ce qui n’est pas le cas pour les diplômés québécois qui doivent attendre à l’automne avant de se voir offrir un emploi. »

Madame Bérubé, qui participera à son deuxième salon au campus d’Edmundston, a aussi indiqué que la tendance dans les établissements de santé au Québec est d’embaucher des bachelières en bacheliers en science infirmière.

La profession a besoin d’un afflux de jeunes femmes et de jeunes hommes pour prendre la relève car plusieurs prendront leur retraite prochainement. Au Canada, l’âge moyen des infirmières et infirmiers est de 44,8 ans.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506 737-5034 - b)
Renseignements : Johanne Fortin, adjointe administrative, Secteur science infirmière (506 737-5138 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.