Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 25 Novembre 2011

Un nouveau réseau informatique à haute vitesse soutient la recherche et l’éducation au Nouveau-Brunswick

Les partenaires du Réseau optique régional évolué (RORE) se sont réunis à Fredericton pour présenter la dernière nouveauté du partenariat technologique, un réseau à haute vitesse, ainsi que pour célébrer le 40e anniversaire du Réseau informatique éducatif du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard (RIE).

Le RORE est une mesure conjointe entre Canarie inc., le gouvernement du Nouveau-Brunswick, les universités du Nouveau-Brunswick, le Collège de technologie forestière des Maritimes la Commission de l’enseignement supérieur des provinces Maritimes, le Conseil national de recherches du Canada, et ses plus récents partenaires, le New Brunswick Community College et le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick . Ce partenariat est conçu pour fournir à ses membres un réseau à haute vitesse permettant de maximiser leur capacité tout en réduisant leurs coûts d’immobilisation et de fonctionnement afin de favoriser la recherche de pointe et la collaboration à l’échelle régionale et à l’échelle mondiale.

Les partenaires ont créé un nouveau réseau de recherche reposant sur l’installation de la fibre optique à grande échelle et de liens redondants partout au Nouveau Brunswick, l’amélioration de la largeur de la bande passante et l’ajout d’équipement à la fine pointe de la technologie. Le réseau, qui peut s’adapter aux besoins futurs, comprend un modèle de prix prévisible pour les partenaires pour les dix prochaines années au moins, et il garantit une plateforme fiable pour dix ans encore. Grâce à ces améliorations, la capacité du réseau sera décuplée.

« En tant que Néo-Brunswickois, nous bâtissons notre avenir grâce à la grande créativité et à l’ingéniosité de notre main-d’oeuvre compétente. L’annonce d’aujourd’hui permettra à l’industrie des TIC du Nouveau-Brunswick de poursuivre son bilan de croissance et de réalisation remarquables tout en jouant un rôle critique dans la construction de notre province et de notre pays, a déclaré le ministre de Développement économique du Nouveau-Brunswick, Paul Robichaud. C’est un excellent exemple de la façon dont nous pouvons améliorer les perspectives d’avenir grâce à l’innovation et le partenariat. »

« L’existence d’un organisme ayant un mandat national comme Canarie garantit à toutes les régions du Canada l’occasion de profiter de la puissance de la technologie de réseau avancée, explique son président-directeur général, Jim Roche. Nous sommes heureux de faire partie de ce réseau au Nouveau-Brunswick qui appuie la recherche et la découverte de calibre mondial, la réalisation de projets éducatifs originaux et l’innovation dans le secteur privé. »

Selon la présidente directrice générale du CCNB, Liane Roy, cette initiative d’avant-garde s’inscrit dans la philosophie et la vision du CCNB : « Nous sommes heureux de participer au Réseau optique régional évolué du Nouveau-Brunswick, dit-elle. Le CCNB valorise l’établissement de partenariats innovateurs qui déboucheront sur des technologies de l’information à la fine pointe et permettront l’intégration de plusieurs outils technopédagogiques en salle de classe. Grâce à ce projet de collaboration, le système d’éducation postsecondaire et les communautés de chercheurs du Nouveau Brunswick pourront accéder efficacement et rapidement à des réseaux hautement évolués. Le RORE vient appuyer nos moyens de mettre en oeuvre une société collégiale novatrice et entrepreneuriale. »

Les partenaires financiers du nouveau réseau sont : Canarie inc., 3 148 000 $; les universités du Nouveau-Brunswick et le CTFM, 3 500 000 $; le NBCC et le CCNB, 3 500 000 $; le CNRC, 350 000 $; et le gouvernement du Nouveau-Brunswick, 500 000 $.

Les partenaires ont profité du lancement du réseau pour célébrer le 40e anniversaire du RIE, qui regroupe les universités publiques du Nouveau Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard, le CTFM, le Holland College et la CESPM. Le principal service fourni par le RIE aux établissements membres est la connectivité entre eux. Il facilite aussi les achats conjoints et les licences conjointes, les services de soutien partagés, le perfectionnement professionnel, la prestation de services axés sur le réseau et l’échange d’information.

« Le Réseau informatique éducatif du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard est un exemple de coopération des plus réussies entre provinces et entre établissements d’études postsecondaires dans le domaine des services de technologie de l’information, a expliqué son président et recteur de l’Université de Moncton, Yvon Fontaine. Depuis 40 ans, nous mettons efficacement à profit nos ressources afin de réduire nos coûts, éliminer les chevauchements inutiles et brancher nos membres sur le monde ».

« Le nouveau réseau étendra les capacités des éducateurs, élèves et étudiants, innovateurs et chercheurs du Nouveau Brunswick car il leur permettra de collaborer et de participer à des projets de recherche et d’innovation tant dans la région qu’à l’échelle nationale et internationale. Le réseau facilitera la recherche de la prochaine génération et il aura des retombées scientifiques, économiques et culturelles connexes dans la région. »
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.