Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 16 Novembre 2011

Shawn LeBlanc et Patrick Lanteigne remportent la finale nationale de Red Bull Racing Can

Shawn LeBlanc et Patrick Lanteigne, tous deux inscrits en génie civil à la Faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton, ont remporté la finale nationale de Red Bull Racing Can qui a eu lieu au HEC Montréal.

En plus de Moncton, les étudiants des universités canadiennes de Montréal, McGill, Toronto, Lethbridge, McMaster et Queens ont démontré leurs talents d’ingénieurs, leurs côtés techniques et leurs compétences de conduite après avoir construit leurs propres bolides de compétition pour affronter leurs pairs en qualifications régionales. D'un océan à l'autre, les étudiants ont fait preuve de créativité, d'imagination et de vitesse. En Formule Un, c’est la haute technologie qui fait la course mais lors de Red Bull Racing Can, c'est la canette qui vole la vedette.

Des équipes de deux (un chauffeur et un chef technique – Shawn LeBlanc) n'ont pas seulement coursé contre la montre, mais ont aussi été jugés sur l'apparence, le style et la performance technique de leurs voitures de course fabriquées à la main, exclusivement à partir de canettes de Red Bull. Les bonnes roues, un design sophistiqué et les compétences d'ingénierie ont été la clé du succès.

Et la course ne s’arrête pas là. La finale mondiale de Red Bull Racing Can aura lieu sur le site des quartiers généraux de Red Bull Racing, à Milton Keynes, en Angleterre, le 22 novembre. Shawn et Patrick affronteront alors les champions nationaux de 25 pays.

Trois juges, dont Sébastien Toutant, planchiste professionnel et médaillé d’or en snowboard slopestyle chez les hommes au Jeux d’hiver X Games 15, ont accordé des points pour le design, la créativité et la réalisation technique des cannettes de course. Une cannette qui se retrouvait trop souvent hors circuit obtenait moins de points qu’une autre qui glissait en douceur à travers les virages et les épingles du parcours.

Un total global de 100 points pouvait être marqué. La première équipe à franchir la ligne d’arrivée enregistrait 60 points. La deuxième en marquait 55, la troisième, 52, la quatrième, 49, et ainsi de suite. De plus, 30 points pouvaient être accordés pour la construction. Le jury donnait des points pour la créativité, le design et la réalisation technique des voitures. Chacune de ces catégories était limitée à un maximum de dix points.

Red Bull Racing Can est une série de courses universitaires. Un maximum de 24 compétiteurs participent par course sur un parcours établit avec des voitures personnalisées. Afin d’être juste, le châssis de toutes les voitures sont les mêmes. C'est la carcasse des bolides, son aérodynamisme et plus particulièrement son design qui font la différence. Et c'est là que le métal se joint à la course. Le corps, les caractéristiques aérodynamiques et le design sont exclusivement faites de canettes de Red Bull parce que lorsqu’il s'agit du pointage dans cette course, une canette peut faire la différence.

La voiture la plus rapide et avec le meilleur style remporte et catapulte les gagnants des qualifications régionales à la finale nationale et ensuite à la finale mondiale de Red Bull Racing Can.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.