Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 15 Novembre 2011

Le défi de la gestion intégrée des zones côtières et du changement climatique

Omer Chouinard, professeur au Département de sociologie et du programme de maîtrise en études de l’environnement de l’Université de Moncton.
Agrandir l'image
Dans le cadre du projet de l’ARUC - Défis des communautés côtières, le livre publié aux Presses de l’Université du Québec, intitulé « Les zones côtières et le changement climatique : le défi de la gestion intégrée », sous la direction d’Omer Chouinard, du Département de sociologie et du programme de maîtrise en études de l’environnement de l’Université de Moncton, Juan Baztan, directeur de Marine Science for Society, et Jean-Paul Vanderlinden, professeur en économie de l’environnement à l’Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, aura lieu le vendredi 18 novembre à compter de 9 h 30 dans la salle B-015 du pavillon Rémi-Rossignol au campus de Moncton. Des professeurs des trois campus de l’Université de Moncton participent à cet ARUC.

L’approche de la gestion intégrée des zones côtières est apparue en opposition à l’approche unisectorielle de la gestion des ressources afin de pallier aux nombreux stress posés sur les écosystèmes par les activités humaines. Plus de 700 projets de gestion côtière intégrée ont eu lieu aujourd’hui dans différents pays du monde. Malgré cela, la dégradation des milieux côtiers n’a pas été freinée. Elle se poursuit même à un rythme alarmant. Il y a donc urgence de trouver des approches de gestion qui proposent des solutions viables.

Divers auteurs du Canada atlantique de renommée nationale, voire internationale, ont apporté leur contribution. D’abord, la préface de Mike Chadwick, qui a été directeur des sciences au ministère des Pêches et Océans (MPO), parle de l’importance de la zone côtière pour les pêches commerciales. La postface a été écrite par Liette Vasseur, de l’Université Brock et ex-titulaire de la Chaire K.-C.-Irving en développement durable à l’U de M.

Il y a aussi Éric Forgues et Marie-Thérèse Seguin, de l’Université de Moncton, qui font part de la situation des travailleurs d’usines de poisson au centre d’un équilibre systémique intégrée; Sophie Bastien-Daigle, du MPO, qui relate la perception des acteurs du littoral du sud du Golfe du Saint-Laurent dans la gestion des dossiers environnementaux; Steve Plante, de l’UQAR, codirecteur de l’ARUC - gestion intégrée de défis des communautés côtières, qui parle des tensions entre le fédéral et le Québec dans le dossier des bassins versants et des zones côtières; Robert L. Stephenson, du MPO, et Dan Lane, de l’Université d’Ottawa, qui entretiennent des nouvelles mesures de gestion intégrée des territoires côtiers et de la pêche sur la côte atlantique; Omer Chouinard, Juan Baztan et Jean-Paul Vanderlinden, qui font part de la limite de la gestion sectorielle et des défis de l’approche de la gestion intégrée.

D’autres textes de grande qualité font aussi partie de cet ouvrage. Mentionnons Alain Retière, du Programme des Nations-Unis pour le développement et responsable du dossier sur les changements climatiques et les territoires vulnérables, qui fait part d’une étude portant sur la vulnérabilité des territoires côtiers et des populations du Paraguay; et Juan Baztan, du Réseau Marine Science for Society.

Il y a d’autres auteurs de renom tels Emmanuel-Charles Dominique, qui livre les résultats d’une étude portant sur le littoral ouest africain face au changement climatique; Michel Desse, de l’Université de Poitiers, qui parle des pressions anthropiques, des mesures de protection et de défis de la gestion participative dans les Iles Martinique et Guadeloupe; Annie Gouzien, de Rennes 2, qui parle de ses travaux en Bretagne sud portant sur la défense de la socioéconomie du littoral dans une perspective de développement durable; Jean-Paul Vanderlinden, de l’Université Versailles St-Quentin en Yvelines, et Rachel Friolet, du MPO, qui traitent de la gestion intégrée dans la Baie de Caraquet.

Cette activité est sous la coprésidence de Lisa Roy, doyenne de la Faculté des arts et des sciences sociales, et Céline Surette, directrice de la maîtrise en études de l’environnement. Les personnes intéressées pourront se procurer l’ouvrage sur place (28 $ l’exemplaire) par l’entremise de la Librairie acadienne. Un lancement est aussi prévu ultérieurement au campus de Shippagan .
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.