Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 14 Novembre 2011

Concert en compagnie de la percussionniste Anne-Julie Caron et du professeur Michel Deschênes

La percussionniste canadienne Anne-Julie Caron.
Agrandir l'image
La percussionniste canadienne Anne-Julie Caron sera de retour dans la région pour donner des classes de maître et un concert, le samedi 19 novembre à 20 heures dans la salle Neil-Michaud de l’édifice des Beaux-arts au campus de Moncton.

En plus de jouer des oeuvres pour soliste, elle sera accompagnée du professeur de percussion Michel Deschênes et de l’Ensemble de percussion du Département de musique. Au programme, vous pourrez entendre des oeuvres de Keiko Abe, Rüdiger Pawassar, Emmanuel Sejourné, Debussy et Piazzolla.

Anne-Julie Caron mène une carrière de soliste et de chambriste. Elle se distingue sur la scène musicale internationale grâce à la sensibilité, la profondeur et le large éventail de couleurs de son jeu. Spécialisée en marimba, elle s’est fait remarquer par le compositeur argentin Guillo Espel comme « l’une de ses marimbistes préférées au monde ». Le Vancouver Sun a aussi écrit : « Anne-Julie Caron a joué avec un talent qui rappelle Evelyn Glennie ». Elle a remporté le Prix Opus 2007 « Découverte de l’année », le deuxième prix à l’International Marimba Competition, Linz 2006 (Autriche), ainsi que deux des plus prestigieux concours canadiens, l’OSM Standard Life 2005 et le Prix d’Europe 2004.

Ses projets récents comprennent des prestations et cliniques dans plusieurs festivals internationaux dont le 4e Festival Internacional de Percusión Tamborimba (Cali, Colombie), le Zeltsman Marimba Festival (Wisconsin, É.-U.) et le Festival de percussion PerKumania (Paris). Elle a aussi présenté récemment des concertos avec l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Québec et l’Orchestre symphonique de Sherbrooke.

Parmi les autres événements marquants de sa carrière, il y a le lancement de son premier album « La Rencontre », sous étiquette ATMA, ses débuts new-yorkais et des prestations à PASIC, l’une des plus importantes conventions de percussion dans le monde, au Festival Internacional de Marimbistas (Mexique), au Zeltsman Marimba Festival (États-Unis) et à de nombreux festivals canadiens (Ottawa, Lanaudière, Domaine Forget, Vancouver, Cool Drumming, Ideacity). Elle a aussi joué en solo avec différentes formations dont l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre métropolitain du Grand Montréal, Thirteen Strings et l’Orchestre symphonique de Québec. Elle a aussi fait des tournées canadiennes en Colombie-Britannique, dans les Prairies (Prairie Debut) et dans les Maritimes (Atlantic Debut).

Mme Caron est également reconnue en tant que pédagogue. Elle a déjà présenté des cliniques et des classes de maître à PASIC, à Tuxtla Gutiérrez (Mexique) et dans plusieurs conservatoires et universités incluant celles d’Indiana, de Toronto, de la Colombie-Britannique, d’Ottawa et de Montréal.

Dans le passé, elle a remporté le premier prix de percussion (Prix Louis-Charbonneau) au concours de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières en 2003, le concours de concerto du Conservatoire de musique de Québec en 2002 et le concours Jeunes artistes de Radio-Canada en 2001. Elle a aussi été choisie lauréate de Québec par le quotidien Le Soleil et Radio-Canada. Anne-Julie Caron a récolté au fil des ans de nombreuses bourses de diverses fondations et organismes dont le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec et la fondation Wilfrid-Pelletier.

La percussionniste a débuté ses études musicales à l’âge de quatre ans en apprenant d’abord le piano. C’est au Conservatoire de musique de Québec qu’elle s’est consacrée à l’étude de la percussion. Elle a été diplômée en 2003 en recevant un prix avec grande distinction accordé à l’unanimité avec la plus haute note jamais attribuée à un percussionniste dans l’histoire des conservatoires au Québec. L’année suivante, elle a étudié à Boston avec la très renommée Nancy Zeltsman.

Anne-Julie s’est aussi perfectionnée avec Bogdan Bacanu et a eu l’honneur de travailler avec Keiko Abe. Son instrument est le Adams Artist Classic 5 octaves.

L’entrée est libre et bienvenue à tous et à toutes.

Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements au 858-4057.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.