Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 11 Novembre 2011

ONF en Acadie : voyage intime dans l’univers de cinq Chinoises adolescentes adoptées

Les Rendez-vous de l’ONF en Acadie vous proposent d’entrer dans l’univers de la première vague de fillettes chinoises adoptées au Québec au début des années 1990, le lundi 14 novembre à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton.

Ces fillettes arrivent maintenant à l’adolescence. Prises entre deux mondes, elles se questionnent sur leur identité. La caméra de Nicole Giguère s’est posée sur cinq d’entre elles et les a suivies tout au long de cet intense parcours vers l’âge adulte. Ce voyage touchant en compagnie d’Alice, Léa, Julia, Anne et Flavie a été préparé avec grand soin par la réalisatrice (2011, 52 minutes).

L’entrée est libre.

La présentation principale sera précédée du court métrage d’animation « Les yeux noirs » (2011, 14 minutes), de Nicola Lemay. Mathieu a un pouvoir, il voit dans le noir. Il explore le monde au travers des sons, des odeurs, des goûts et des textures. Sa nouvelle mission est de découvrir la surprise que ses parents lui préparent pour son anniversaire… Adapté du roman pour enfants de Gilles Tibo.

On me prend pour une Chinoise!
« On me prend pour une Chinoise » nous convie dans l’univers intime de ces adolescentes que la réalisatrice Nicole Giguère a suivies durant trois ans. Elle a aussi accompagné quelques-unes d’entre elles dans un voyage intense au pays qui les a vues naître. Comment ces jeunes Québécoises vivent-elles leur différence? Entre les hauts et les bas de la vie quotidienne, au fil de leurs préoccupations et de leurs découvertes, les filles se livrent avec sincérité et courage. Leurs réflexions sont empreintes de lucidité et de maturité.

Ce film est avant tout une histoire de confiance et de complicité entre la réalisatrice et les cinq adolescentes, dont l’une est sa propre fille.

À propos de la réalisatrice
Née à Québec, Nicole Giguère commence sa carrière de réalisatrice en 1975 avec le collectif Vidéo Femmes dont elle est l’une des fondatrices. À Montréal depuis 1986, elle travaille, comme scénariste et réalisatrice indépendante sur des documentaires d’auteur et des séries télévisuelles.

Ses principaux intérêts concernent les phénomènes sociaux, le domaine culturel et musical. En 2003, elle présente « Alice au pays des gros nez », une oeuvre personnelle tournée sur plusieurs années et traitant des fillettes chinoises adoptées au Québec. Retrouvant quelques-unes de ces jeunes filles devenues adolescentes, elle suit leur parcours pendant trois ans dans le film « On me prend pour une Chinoise! ».
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.