Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 26 Septembre 2011

Nicolas Landry, Philippe Basque et Florence Ott présentent leurs travaux sur le patrimoine religieux acadien au Musée des civilisations à Québec

On voit ici les professeurs Florence Ott et Nicolas Landry au 78e Congrès de la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique au Musée des civilisations de Québec.
Agrandir l'image
Les professeurs Nicolas Landry et Florence Ott, accompagnés de Philippe Basque qui est historien au Village acadien, ont été invités à donner deux conférences, dans le cadre du groupe de recherche en patrimoine religieux acadien, lors du 78e Congrès de la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique, le 23 septembre dernier, au Musée des civilisations de Québec. Ce congrès était organisé en partenariat avec le Musée de la civilisation, le Conseil du patrimoine religieux du Québec, le Laboratoire d’histoire et du patrimoine de Montréal et le Centre interuniversitaire d’études québécoises.

Nicolas Landry et Philippe Basque ont présenté le mandat et les projets en cours du groupe de recherche de l’UMCS. Ils ont évoqué les besoins de connaissance et de valorisation du patrimoine religieux acadien et ils ont insisté sur leur démarche pour intégrer ces initiatives dans l’historiographie canadienne-française, notamment par l’exploitation de nouveaux fonds d’archives et la publication de livres dont l’œuvre d’éducation des Religieuses Jésus-Marie à Shippagan et des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph à Tracadie.

Florence Ott a poursuivi avec une conférence sur l’engagement communautaire des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph et de l’Académie Sainte-Famille de Tracadie, dont le 100e anniversaire de la construction du bâtiment sera fêté en 2012. Elle a fait un état de l’avancement des dépouillements d’archives et de la préparation du livre sur l’Académie Sainte-Famille où plus de 3000 élèves ont bénéficié des cours dispensés par les religieuses entre 1912 et 1967.

Les recherches dans les archives ont montré la richesse des sources et le groupe de recherche projette de travailler par la suite sur une histoire du Lazaret et des soins donnés aux lépreux, ainsi que sur le système de santé du nord-est du Nouveau-Brunswick initié par les hospitalières de St-Joseph.

Les quelque 200 congressistes, chercheurs, gestionnaires, décideurs, professionnels, archivistes et membres de communautés religieuses ont été fort intéressés et sensibles aux projets de mise en valeur du patrimoine religieux acadien. Il est certain que des projets de collaborations futures ainsi que des échanges d’expériences renforceront encore les initiatives du groupe de recherche.

Florence Ott, Nicolas Landry, Philippe Basque, membres du groupe de recherche pour le patrimoine religieux acadien (GRPRA)
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.