Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 21 Septembre 2011

Nouvelle saison des Rendez-vous de l’ONF en Acadie

« Le grand Jack », film de l’artiste peintre, écrivain et réalisateur acadien, Herménégilde Chiasson.
Agrandir l'image
La brise d’automne apporte son lot de films en Acadie avec la reprise des Rendez-vous de l’ONF au grand écran.

Dès la semaine du 25 septembre, l’ONF propose du cinéma de qualité sans frais qui permettra au public de s’évader, l’instant d’une séance, dans l’imaginaire de certains de nos grands réalisateurs canadiens et même acadiens. Le premier film à l’affiche est « Pour la cause », du réalisateur Rodolphe Caron, nouveauté de cette année.

Un automne sous un éclairage varié
Cet automne, on se laisse emporter par la sélection des Rendez-vous de l’ONF en Acadie et on découvre sous différents éclairages les contours qui définissent nos identités. L’enfance, d’abord, avec les trésors d’inventivité qu’elle recèle, les moments d’ennui et de rébellion. La Terre ensuite, l’appartenance à un pays, à une langue, à une culture. D’Irak ou d’Acadie, tous les personnages rencontrés cet automne sauront faire retentir l’universel qui habite en chacun de nous. L’Office national du film du Canada et ses partenaires invitent le public à vivre ces captivants moments de cinéma en français, semaine après semaine.

Ces soirées cinéma auront lieu le lundi de chaque semaine dans l’amphithéâtre 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton. Les projections commenceront à 19 heures et l’entrée est libre.

« Pour la Cause » (2011, 52 minutes 56 secondes)
Projeté en grande première à Moncton le 7 juin dernier, le film « Pour la cause», du cinéaste acadien Rodolphe Caron, part sur la route dans le cadre des RDV de l’ONF en Acadie.

Le film, qui relate l’histoire de la congrégation Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, a été encensé par la critique et salué chaudement par le public.

« Avec le tour de force qu’a réussi Rodolphe Caron, (…) et de voir l’engagement de ces femmes-là, ça ne peut pas faire autrement qu’être inspirant pour les jeunes aujourd’hui. » – Alain Clavette, Anne et compagnie, de Radio-Canada Acadie.

En 1924, des religieuses francophones quittent leur communauté anglophone pour fonder la congrégation Notre-Dame-du-Sacré-Coeur et sauvegarder la culture acadienne. Elles fonderont le collège Notre-Dame d’Acadie, qui offre un enseignement supérieur en français aux jeunes Acadiennes. Aujourd’hui encore, ces religieuses au fort esprit d’indépendance défendent avec conviction les droits des plus démunis et plaident pour une plus grande place des femmes dans l’Église. « Pour la cause » sera précédé du court métrage « Dimanche », de Patrick Doyon (2011, 9 minutes 50 secondes).

Jutra, Kerouac, Anne Hébert, Herménégilde Chiasson et Léonard Forest
De grands noms prendront l’affiche autant à l’écran que derrière la caméra. Pendant la semaine du 9 octobre, le public aura droit à un classique signé Claude Jutra, « Wow » (1969, 94 minutes 41 secondes). Trois filles et six garçons : de la jeunesse, ils donnent une image vraie et différente de celle qu'on pourrait imaginer. La drogue, l'amour, le sexe, la liberté, l'autorité, les conflits sociaux alimentent leurs conversations et les préoccupent. « Wow » sera précédé du court métrage « Paow, Paow t’é mort », de Robert Poirier (1974, 16 minutes 64 secondes).

Pendant la semaine du 16 octobre, on part d’abord « Sur la route », un court métrage animé d’Anita Lebeau (2011, 9 minutes 15 secondes). La séance principale mettra en vedette un film de l’artiste peintre, écrivain et réalisateur acadien, Herménégilde Chiasson, « Le grand Jack » : un film étoffé entre réalité et fiction qui pénètre le mythe, l’oeuvre et la vie de l’écrivain Jack Kerouac (1987, 54 minutes, 39 secondes).

Pendant la semaine du 23 octobre, on redécouvre l’émouvante et insaisissable Anne Hébert qui n'a vécu que pour sa passion, la littérature. Ami et confrère, le réalisateur Jacques Godbout parle de celle qu'il considérait comme sa soeur spirituelle avec le film « Anne Hébert 1916-2000 » (2000, 50 minutes, 26 secondes). Le court métrage « Cordes », de Wendy Tilby, précédera la séance principale (1991, 10 minutes, 19 secondes).

Pour la clôture de la saison automne, le public pourra revoir un classique du grand réalisateur acadien Léonard Forest. « Les Acadiens de la Dispersion » prendra l’affiche pendant la semaine du 11 décembre (1968, 118 minutes, 8 secondes). Ce documentaire portant sur l’identité acadienne propose un voyage au coeur de la famille acadienne dispersée pour comprendre les perspectives d'avenir toutes nouvelles qui s’ouvrent sur la vie sociale, économique, culturelle, religieuse, traditionnelle et même politique de l'Acadie. Le film a été tourné au Canada, en France et en Louisiane.

Pour obtenir la liste complète des films au programme et tous les détails, téléphonez au 1-800-267-7710 ou visitez le site onf.ca/rendez-vous.

Renseignements : 384-6897 / madoblan@nbnet.nb.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.