Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 26 Août 2011

Renée Guimond-Plourde partage son savoir à Paris

Renée Guimond-Plourde
Agrandir l'image
Renée Guimond-Plourde, professeure-chercheure au Secteur de l’éducation, de la kinésiologie et de la récréologie de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), a prononcé une communication à l’occasion de la 3e Conférence internationale Éducation, Économie et Société présentée à Paris, du 20 au 23 juillet dernier. Plus de 300 chercheurs et praticiens du monde de l’éducation en provenance de 40 pays y prenaient part.

Cette conférence était ouverte aux professionnels venant de tous les horizons : universitaires, chercheurs, enseignants, conseillers, praticiens, responsables d’administrations et d’établissements, acteurs politiques, économiques, culturels et sociaux. Ce type de rassemblement a pour ambition d’offrir aux spécialistes des questions d’éducation, un espace d’expression, de discussion et de réseautage.

La communication individuelle de 30 minutes de la professeure Guimond-Plourde, Ph. D., était intitulée « Verstehen : Recherche, Savoirs et Pratiques/Verstehen: Research, Knowledge and Practice ». Sa réflexion touchait au lien indissociable théorie/pratique de la recherche qualitative en éducation. Plus spécifiquement, elle a ouvert une avenue prometteuse en présentant la recherche comme une forme d’activité humaine impliquant des choix d’intention, d’idéologie et de méthodologie. De ce point de vue, la recherche entreprise poursuit une application concrète des résultats dans la salle de classe en vue d’améliorer la pratique pédagogique et d’humaniser l’environnement scolaire.

En lien avec des pays sinistrés
La professeure-chercheure a été invitée personnellement par la présidente fondatrice, Carmen Letz, à joindre les rangs de l’International Organization for School Reconstruction in Emergency Situations (IOSRES), projet humanitaire appuyé par le directeur de l’enseignement supérieur de l’UNESCO. La vocation de l’IOSRES est d’apporter une aide humanitaire dans le domaine éducatif dans les pays en situation de sinistre. Spécifiquement, il s’agit à cette étape pour les professionnels et intervenants multidisciplinaires (médecins, psychopédagogues, psychologues scolaires, chercheurs en sciences de l’éducation, en droit, en sciences et banquiers, entre autres), d’aider à la recréation des conditions optimales d’éducation continue des enfants de pays sinistrés.

« C’est à titre de professeure-chercheure se préoccupant du stress tel que vécu par les écoliers et les adolescents que j’interviendrai, a expliqué Mme Guimond-Plourde. J’ose penser que le "volet humain" de mes recherches saura enrichir l’intervention sur les lieux sinistrés. Je tiens à souligner l’apport du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) qui m’offre la possibilité de diffuser mes résultats de recherches et ainsi porter ces connaissances sur des terrains qui pourront tangiblement en bénéficier. »

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l'UMCE (506 737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.