Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 10 Juin 2011

Séminaire en santé : conférence de Paul Ouellet

Dans le cadre de la série de séminaires de recherche en santé, une conférence, intitulée « L’algo-sédation en ventilation mécanique en référence à la technologie BIS », est présentée par Paul Ouellet, thérapeute respiratoire à l'Hôpital régional d’Edmundston et professeur associé au Département de chirurgie de l’Université de Sherbrooke, aujourd'hui, vendredi 10 juin, de 12 h 30 à 13 h 30 dans l’amphithéâtre de l’Auberge Mgr-Henri-Cormier du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton.

L’algo-sédation et la ventilation mécanique forment un axe indissociable. Une algo-sédation inadaptée prédispose le patient à une interaction asynchrone avec le ventilateur. C’est pendant la phase aiguë de ventilation mécanique que la synchronie est la plus recherchée puisqu’une asynchronie prédispose le patient à des lésions pulmonaires qui sont induites par le ventilateur.

L’algo-sédation doit être adaptée à la condition clinique sous-jacente et viser le confort du patient en tout temps. Une algo-sédation trop profonde pour les objectifs cliniques prolonge indûment la période de ventilation mécanique et la libération du ventilateur. Une sédation trop légère produit le contraire et peut entraîner d’autres complications tout aussi délétères que la sursédation.

Le but de cette recherche est de démontrer que la technologie BIS est un outil supérieur aux échelles de Ramsay et à la Sedation and Agitation Scale (SAS) pour titrer un protocole d’algo-sédation chez une population adulte en soins intensifs, en réduisant le temps d’émergence pour un retour à une ventilation spontanée soutenue après cessation de l’algo-sédation, et en limitant les asynchronies pendant la phase aiguë de ventilation mécanique.

Pour faire cette démonstration, on a utilisé deux séries de patients soumis à un seul protocole d’algo-sédation et un seul mode de ventilation mécanique. À la première série, le protocole d’algo-sédation était guidé par l’échelle de Ramsay et à la seconde, le protocole était guidé par la technologie BIS.

Les recherches ont permis non seulement de démontrer une réduction du temps d’émergence pour le retour à une ventilation spontanée soutenue et une réduction du taux d’asynchronies en phase aiguë de ventilation mécanique, mais également de dévoiler qu’un paramètre de la technologie BIS, l’EMG du muscle sourcilier, révèle possiblement des renseignements cliniques insoupçonnés dans l’expression préclinique de la douleur.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.