Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 17 Mai 2011

Science infirmière : des gars qui laissent leur marque!

Luc Deschênes et Jonathan Jacques étaient des étudiants très populaires dans le Secteur science infirmière. La photo a été prise lors du souper donné en l’honneur des finissantes et finissants du Secteur, vendredi dernier. À l'avant, de gauche à droite, Luc Deschênes, Julie Violette, Jonathan Jacques et Véronik Cormier. Debout, Melissa Morneault, Marie-Hélène Blanchet, Marie-Josée Jean-François Joseph, Anne Pelletier, Marie-Claude Girard, Krystine Plourde et Mylène Suzie Michaud.
Agrandir l'image
Deux gars, 17 filles. Voilà le nombre de bachelières et bacheliers printaniers en science infirmière à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE). Bien que le public masculin n’est pas légion dans un secteur d’études et une profession traditionnellement réservés aux femmes, on remarque bon an, mal an, que le Secteur science infirmière est une destination qui attire bon nombre d’élèves masculins. On dénombrait une quinzaine d’hommes répartis dans les quatre années du programme lors de la dernière année universitaire.

Chose certaine, la cohorte des nouveaux diplômés et diplômées en science infirmière de l’UMCE comprend deux jeunes hommes qui ont tôt fait de se tailler un franc succès auprès de leurs condisciples.

Altruistes, blagueurs et boutentrains remarquables, Luc Deschênes, de Saint-Joseph-de-Madawaska, et Jonathan Jacques, de Saint-Jacques, ont contribué à rendre l’atmosphère du Secteur agréable et dynamique. Il fallait constater la gaieté qui animait les diplômées et diplômés en science infirmière autour d’un souper de fin d’année, vendredi dernier, pour comprendre toute la place qu’ont occupée Luc Deschênes et Jonathan Jacques pendant les quatre dernières années.

La bonne humeur, l’engagement et le leadership, c’est une chose. Il faut également parvenir à bien canaliser son énergie à travers les nombreuses heures d’études et les travaux universitaires.

« Ce diplôme obtenu aujourd’hui (samedi 14 mai) est une étape de plus de mon cheminement personnel », a déclaré entre deux photos de groupe Jonathan Jacques, âgé de 21 ans, qui a joué un rôle important au sein de l’équipe de mentors étudiants.

« C’est une belle réalisation. J’ai accompli beaucoup de choses lors de ces quatre ans. Dans la vie, il faut foncer si on veut obtenir quelque chose », a signalé celui qui a déjà commencé son travail d’infirmier dans l’unité des soins psychiatrique de l’Hôpital régional de Campbellton.

Informaticien hors pair et d’humeur souriante en tout temps, Luc Deschênes savourait chaque instant de cette consécration.

« C’est l’euphorie qui m’habite en ce moment, a-t-il signifié en enfilant l’épitoge quelques minutes avant le début de la cérémonie de remise des grades.

« J’ai connu un parcours assez difficile. J’ai commencé mes études en informatique, puis je me suis tourné vers le programme préparatoire en soins de santé (DSS). Je n’ai pas complété ces deux programmes. Alors, je me suis tourné vers la science infirmière. C’est là que j’ai trouvé ma véritable niche », a expliqué le jeune homme de 24 ans qui entamera sa profession à Moncton où son amie poursuivra ses études en médecine.

La science infirmière est un programme d’études ciblé depuis plusieurs années par le Consortium national de formation en santé auquel fait partie l’Université de Moncton. La profession infirmière est en grande demande partout au pays. On cherche également à accroitre le nombre d’étudiants masculins. Le Secteur science infirmière de l’UMCE comptait plus de 120 étudiantes et étudiants durant l’année universitaire 2010-2011.

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506 737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.