Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 19 Avril 2011

19es Prix BLG : Mariève Provost est une finaliste

Mariève Provost
Agrandir l'image
Sport interuniversitaire canadien et la firme nationale de droit Borden Ladner Gervais LLP (BLG) ont dévoilé l’identité des huit finalistes pour l’obtention des 19es prix BLG. Parmi ceux-ci, il y a la hockeyeuse Mariève Provost, des Aigles Bleues de l’Université de Moncton.

Les prix BLG ont été créés en 1993 pour honorer les meilleurs athlètes féminin et masculin provenant d’universités affiliées à SIC.

Le lundi 16 mai, les huit candidats nationaux seront honorés et une gagnante et un gagnant recevront une bourse d’études de 10 000 $ devant plus de 1 000 invités au Centre pour les arts de Vancouver, en Colombie-Britannique. Le gala sera diffusé en première sur les ondes de TSN, le samedi 4 juin à midi HAE.

« Nous sommes très heureux de présenter les prix BLG à Vancouver cette année et de poursuivre notre mission qui est d’offrir une vitrine nationale à ces extraordinaires athlètes, mentionne Doug Mitchell, coprésident national de BLG. Notre bureau de Vancouver a hâte d’accueillir nos finalistes, les représentants des universités, leurs familles, de même que nos clients et invités afin de célébrer l’importance du sport dans les universités canadiennes. »

« Les prix BLG se veulent une merveilleuse occasion d’honorer les étudiants athlètes exceptionnels de SIC, ajoute Marg McGregor, directrice générale de SIC. Il s’agit toujours d’un des faits saillants de notre année sportive. »

En plus de Mariève Provost, les finalistes à l’obtention du trophée Jim Thompson présenté à la récipiendaire du prix BLG 2011 sont la joueuse de soccer Véronique Laverdière (Montréal) de l’Université de Montréal, la basketteuse Jessica Clemençon (Saint-Rambert, France) de l’Université de Windsor, et la volleyeuse Shanice Marcelle (Victoria) de l’Université de la Colombie-Britannique.

Mariève Provost a remporté un deuxième championnat des marqueuses de SIC consécutif cette saison et a été retenue parmi les étoiles canadiennes pour une quatrième fois, tout en établissant des records de SIC pour le plus de buts et de points en carrière. Laverdière a été élue joueuse par excellence de SIC après avoir mené les Carabins à un troisième titre québécois de suite, puis a inscrit chacun des quatre buts des siennes au championnat canadien. Clemençon a également été nommée joueuse de l’année au pays en plus d’être choisie joueuse par excellence de la finale canadienne après avoir aidé les Lancers à décrocher la première bannière de SIC de leur histoire. Marcelle a réussi un tour du chapeau en 2010-2011 alors qu’elle a mérité les titres de joueuse de l’année de SIC et de joueuse par excellence du championnat canadien en plus de mener les Thunderbirds à un quatrième sacre national consécutif.

Les candidats à l’obtention du trophée Doug Mitchell remis à l’athlète masculin de l’année de SIC sont le joueur de soccer Michael Marousek (Prague, République tchèque) de l’Université St. Francis Xavier, le hockeyeur Alexandre Picard-Hooper (Boucherville, Québec) de l’Université McGill, le basketteur Tyson Hinz (Ottawa) de l’Université Carleton, et le volleyeur Graham Vigrass (Calgary) de l’Université de Calgary.

Marousek a dominé la conférence de l’Atlantique avec cinq buts gagnants et a mérité une place sur la première équipe d’étoiles de SIC alors que les X-Men ont été la seule équipe au pays à demeurer invaincue en saison ordinaire. Picard-Hooper a été le meilleur marqueur au pays et est devenu le tout premier porte-couleurs des Redmen à être élu joueur de l’année de SIC en hockey, avant d’aider McGill à atteindre la finale canadienne de la Coupe Université pour la première fois de son histoire. Hinz a connu une fin de semaine de rêve à Halifax au début mars alors qu’il a été choisi joueur de l’année au pays et joueur par excellence du championnat de SIC tout en menant les Ravens à la conquête d’un septième titre canadien en neuf ans. Vigrass a hérité du titre de joueur par excellence de SIC après avoir mené les Dinos à un premier championnat de conférence en 17 ans, puis a aidé les siens à mettre la main sur la médaille de bronze de SIC.

Les prix BLG sont basés sur les réalisations sportives, l’esprit sportif et le leadership. Chacune des 51 institutions de SIC choisit une athlète féminine et un athlète masculin de l’année. Parmi ces candidats, une athlète et un athlète sont retenus par chacune des quatre associations régionales: Sport universitaire de l’Atlantique, le Réseau du sport étudiant du Québec, Sports universitaires de l’Ontario et l’Association sportive universitaire de l’ouest canadien. Pour être admissible, l’athlète doit avoir évolué sur le circuit de SIC pendant au moins deux ans et ne peut être un ancien récipiendaire du prix BLG.

Tous les candidats reçoivent une bague commémorative en or et les gagnants reçoivent une bourse de 10 000 $ afin de poursuivre des études supérieures dans une université canadienne. Les gagnants sont choisis par la Fondation athlétique canadienne, un conseil d’administration sans but lucratif mis sur pied afin de gérer les prix BLG et protéger l’intégrité du processus de sélection. Le conseil de la FAC est composé de 22 membres provenant de cinq villes canadiennes et représentant des sociétés et organisations canadiennes déterminées à offrir aux athlètes universitaires canadiens la reconnaissance qu’ils méritent.

Renseignements : www.blg.com/blgawards
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.