Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 14 Avril 2011

Les professeurs Nicolas Landry et Florence Ott font le point sur la préparation du livre du centenaire de l'Académie Sainte-Famille

L'Académie Sainte-Famille en 2006.
Agrandir l'image
Les historiens Nicolas Landry et Florence Ott, professeurs à l’Université de Moncton, campus de Shippagan, ont donné une conférence le 13 avril 2011 lors de l’Assemblée générale de l’Association des Anciens et Amis de l’Académie Sainte-Famille portant sur l’avancement de leur travail pour la sortie du livre du centenaire de l’Académie Sainte-Famille prévu en février 2012.

Ce livre s’inscrit dans des recherches plus larges menées par le groupe de recherche en patrimoine religieux acadien auquel les deux professeurs appartiennent. Compte tenu de l’ampleur des archives inédites dont ils disposent, l’histoire de l’enseignement dans la péninsule acadienne reste encore à écrire. À ce sujet, le projet de livre sur les Religieuses de Jésus-Marie est en partie terminé et il se prolongera par le biais d’une biographie de Marie-Esther Robichaud et d'un dépouillement plus approfondi des archives des Religieuses de Jésus-Marie pour la période des années 1960-1975.

Pour l’instant, leurs recherches portent sur les archives des R eligieuses hospitalières de Saint-Joseph qui ont compilé de précieux renseignements et consigné tous les évènements de la vie de la communauté depuis leur arrivée à Tracadie en 1868 jusqu’à nos jours. C’est pourquoi, même si le livre porte sur l’histoire des 100 ans de l’Académie Sainte-Famille et de toute l’œuvre éducationnelle des religieuses qui remonte à la première école qu’elles ont créé dès 1873 ainsi qu’à la fondation d’un orphelinat en 1888, on pourra enrichir également la connaissance de leur œuvre très importante dans le domaine de la santé et de leurs missions dans des pays éloignés.

Les archives ont révélé notamment le rôle important des évêques Mgr Rogers et Mgr Barry dans le développement et la volonté d’assurer une bonne éducation aux enfants de Tracadie et des environs et montré une grosse participation des gens de la région qui ont aidé à la construction d’une telle bâtisse qui se dresse encore fièrement aujourd’hui. Bien que les religieuses finissent d’assurer l’enseignement à l’Académie en 1967, le district scolaire, en attendant la création d’une nouvelle école, ouvrira 23 classes à l’Académie ou environ 600 élèves recevront l’instruction au niveau de la 1ère jusqu’à la 9e année inclusivement ce qui donnera une nouvelle physionomie à la vieille Académie Sainte-Famille.

A l’automne 1976, l’Académie ferme définitivement ses portes comme institution d’enseignement. Depuis 1977, des démarches ont été entreprises pour sauver l’Académie. De concert avec les religieuses, un conseil consultatif a été formé afin de faire reconnaître l’environnement de l’Académie comme site historique par un comité culturel et historique et par un comité de projet pour concevoir des projets permettant de financer l’entretien de l’Académie.

Enfin depuis novembre 1979, une corporation des Anciens et Amis de l’Académie Sainte-Famille essaye de donner un nouvel élan à cet édifice et de préserver ce legs patrimonial important laissé par les Religieuses hospitalières de Saint-Joseph. La commémoration des 100 ans de l’Académie Sainte-Famille sera donc un évènement important en 2012. En attendant, les deux professeurs continuent de promouvoir l’œuvre éducative des Religieuses de Jésus-Marie et des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph et présenteront deux communications sur les commémorations des 50 ans à Shippagan et des 100 ans à Tracadie, le 29 mai 2011, au colloque national de la Société historique du Canada à Fredericton.

Florence Ott, professeure en gestion de l’information
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.