Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 16 Mars 2011

Art dramatique : classes ouvertes d’interprétation et d’expression corporelle

Les étudiants et étudiantes du Département d’art dramatique de l’Université de Moncton présentent leurs classes ouvertes d’interprétation les 21 et 22 mars.

Les étudiants et étudiantes de deuxième année présentent des extraits de pièces du théâtre contemporain américain : « Qui a peur de Virginia Wolfe », « Trois femmes grandes » et « Tout dans le jardin », d’Edward Albee, le lundi 21 mars à 19 heures et le mardi 22 mars à 13 heures (durée de 2 heures) dans l’amphithéâtre A-119 du pavillon Jeanne-de-Valois au Campus de Moncton.

Edward Albee est un auteur dramatique né en 1928 à Washington. Adopté deux semaines après sa venue au monde par Reed et Frances Albee, il côtoie très jeune le monde des théâtres dont son père adoptif est propriétaire. Malgré une scolarité plutôt chaotique, Edward Albee commence rapidement à écrire des poèmes, des pièces et des nouvelles, puis se met à fréquenter des artistes et des intellectuels malgré le désaccord de sa mère. Cette dernière le met à la porte et l’exclut de son testament lorsqu’il a 18 ans en raison de son homosexualité.

En 1990, Edward Albee exprime ses sentiments vis-à-vis d’elle dans Trois femmes grandes. Il sera récompensé pour cette pièce par un troisième prix Pulitzer en 1994, les deux premiers lui ayant été attribués en 1967 pour « A Delicate Balance » et en 1975 pour « Seascape ». Par le biais de l’absurde, de l’existentialisme et de la métaphysique, il critique dans ses pièces la condition moderne et la vie américaine. En 2005, il reçoit le prix Special Tony Award for Lifetime Achievement.

Central Park West et Old Saybrook, de Woody Allen

« Un mensonge de l’esprit » de Sam Shepard
Fils d'un pilote de l'armée américaine reconverti en fermier, Sam Shepard vit de ferme en ferme dans plusieurs états jusqu'à ce que son père s’installe en Californie. À cause de rapports conflictuels avec ce dernier, il quitte le domicile parental et arrête ses études. En 1963, il débarque à New York. Alors qu'émerge le mouvement hippie et que la contestataire scène de théâtre « Off-off Broadway » voit le jour, il participe à la vie de bohème de Greenwich Village et entreprend de longs voyages à la découverte des Etats-Unis, tout en s'affirmant comme auteur dramatique très prolifique. Issu de la Beat Generation, il s'implique complètement dans la mouvance de la contre-culture des années 1960 et vénère Kerouac, Ginsberg, Dylan... Ses pièces interrogent les mythes fondateurs des USA (l'ouest, l'errance, les mythologies masculines...). À seulement 22 ans, il est un auteur dramatique confirmé. Ses pièces expérimentales et contemporaines brisent les formes classiques et conventionnelles, choquent le public et glanent de nombreux prix.

« La salle à manger » d’Albert Ramsdell Gurney Jr.
Au cours de la vingtaine de scènes qui composent cette fresque de la comédie familiale, on assiste à une parabole sur la grandeur et la décadence de la bourgeoisie occidentale - 50 ans de moments de vie dans une salle à manger racontés avec cocasserie et émotion, ironie et tendresse.

C’est un exercice répété sous la direction de Marcia Babineau, professeure en Interprétation IV.

Expression corporelle

Les étudiants et étudiantes de 1re et 2e années présentent une expression corporelle, le jeudi 24 mars à 10 heures dans la salle de danse (local 148C) du Ceps Louis-J.Robichaud.

Cet exercice est travaillé sous la direction de Chantal Cadieux, professeure en expression corporelle.

Bienvenue à tous et à toutes.

-30-

Renseignements : 858-4444.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.