Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 21 Février 2011

À la rencontre des cultures

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Yvon Fontaine, recteur et vice-chancelier; Awa Traoré, présidente de l'Association des étudiantes et étudiants internationaux de l'Université de Moncton, originaire du Burkina Faso; Irmine Paulette Gnidehou, d’origine béninoise, vice-présidente de l'Association des étudiantes et étudiants internationaux; et Martine Coulombe, ministre provinciale de l'Éducation postsecondaire, Formation et Travail.
Agrandir l'image
Une foule record a pris part à la Soirée internationale organisée par l’Association des étudiantes et étudiants internationaux de l’Université de Moncton (AEIUM), en collaboration avec le Service des loisirs socioculturels. Pour cette 35e édition, le public était invité à la rencontre des cultures qui sont présentes au Campus de Moncton par le biais de stands interactifs, de repas exotiques et d'un spectacle riche en couleurs. Cinq continents étaient représentés : l'Amérique du Nord et du Sud, l'Afrique, l'Asie et l'Europe. Pour l'équipe organisatrice, les échanges interculturels entre étudiants canadiens et internationaux ne peuvent qu'être enrichissants pour tous. Avec ces stands représentant différents pays, les gens ont été invités à en apprendre davantage sur l’autre, soit par quelques pas de danses folkloriques, l’apprentissage d’une phrase en langue étrangère ou encore jouer quelques notes sur un instrument typique à une culture. Le repas qui a été servi comprenait une andalouse à la viande et pain comme entrée. Comme plats principaux, il y avait du riz à la casserole de poulet, un couscous au poisson et du gâteau Red Velvet. Lors du spectacle, le public a pu entendre les belles voix de la Chorale de l'Université de Moncton jumelée à la Chorale internationale de l'Université de Moncton, à la musique de New Dream, un quatuor composé d'étudiants vietnamiens, aux rythmes endiablés de l’Ensemble de percussion de l’Université de Moncton, à la danse des Reines d'Afrique et aux mélodies de Roland Gauvin. Diverses chorégraphies des quatre coins de la planète ont été présentées par des étudiants de l'Université de Moncton. Le défilé de costumes traditionnels a côtoyé un défilé de mode contemporaine avec des vêtements griffés NiKaule, alias Paule-Marie Assandre, un designer de Montréal qui s'inspire du style africain pour créer ses collections.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.