Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 21 Janvier 2011

Mireille Leblanc a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en éducation

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Raymond Vienneau, professeur au Département d'enseignement au primaire et de psychopédagogie et codirecteur de la thèse; Jean-François Richard, doyen de la Faculté des sciences de l'éducation; Mireille Leblanc, professeure au Département d'enseignement au primaire et de psychopédagogie qui a soutenu sa thèse; Viktor Freiman, responsable du programme de doctorat en éducation et président du jury; Clémence Michaud, professeure au Département d'enseignement au secondaire et des ressources humaines et examinatrice interne; et Pierre-Yves Barbier, professeur au Département d'enseignement au secondaire et des ressources humaines et codirecteur de la thèse. Nathalie S. Trépanier, professeure à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal et examinatrice externe, était absente lorsque la photo a été prise.
Agrandir l'image
Mireille Leblanc a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en éducation à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton.

Intitulée « Les relations de collaboration vécues entre l'enseignante ressource et l'enseignante de classe ordinaire dans le contexte de l'inclusion scolaire au Nouveau-Brunswick francophone », cette thèse est consacrée à l’étude du phénomène de la collaboration en milieu scolaire et plus spécifiquement aux relations de collaboration vécues entre les enseignantes et les enseignants-ressources et les enseignantes et les enseignants de classes ordinaires.

Cette recherche se déroule dans un contexte scolaire particulier, celui d’un district scolaire francophone du Nouveau-Brunswick, province qui adoptait dès 1986 une politique d’inclusion scolaire avant-gardiste visant l’intégration pédagogique de tous les élèves désignés comme des élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage ou d’adaptation. Cette étude fait appel à une méthodologie qualitative, soit l’étude de cas multiples pour répondre à la question de recherche suivante : « Comment l’enseignante de classe ordinaire et l’enseignante-ressource vivent-elles leur processus de collaboration dans le contexte scolaire inclusif néo-brunswickois » ?

Les résultats ont été regroupés, présentés et discutés sous cinq grandes catégories.

La première catégorie représente les avantages accordés aux relations de collaboration par les participantes, ceux perçus plus étroitement, d’une part par les enseignantes de classe ordinaire et d’autre part, par certaines enseignantes-ressources.

La deuxième catégorie regroupe les résultats découlant des conditions susceptibles d’influencer les relations de collaboration vécues dans les quatre écoles participantes.

Les troisième et quatrième catégories de résultats présentés et discutés correspondent en fait à des « métafacteurs » dont l’influence s’exerce sur l’ensemble des facteurs précités. Ce sont tout d’abord la diminution de la pression systémique perçue comme étant l’avantage le plus marquant de la collaboration et le rapport aux contraintes, un rapport personnalisé qui expliquerait, par exemple, les différentes réactions des enseignantes aux facteurs systémiques, pourtant essentiellement les mêmes d’une école à l’autre.

Le dernier « métafacteur » est celui de l’engagement personnel des participantes. Le manque d’engagement personnel envers les relations de collaboration est présenté comme la contrainte majeure au centre de la problématique multifactorielle des contraintes, tant systémiques que personnelles. De la même manière que le rapport aux contraintes constitue un méta-facteur susceptible d’augmenter ou de diminuer la pression exercée par chacun des facteurs individuels, l’engagement personnel constitue le carburant
indispensable aux différents véhicules qu’empruntera la collaboration. En d’autres mots, même sous les meilleures conditions institutionnelles et personnelles, sans engagement personnel, la collaboration ne va nulle part.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.