Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 23 Décembre 2010

L'Atelier d'opéra présente deux opéras

L'Atelier d'opéra du Département de musique de l'Université de Moncton et le Théâtre Capitol présentent deux opéras, « Les Bavards », de Jacques Offenbach, et « L'amour à trois », de Gian Carlo Menotti, les vendredi 28 et samedi 29 janvier à 20 heures et le dimanche 30 janvier à 14 heures sur la scène du Théâtre Capitol.

René Poirier, metteur en scène et scénographe, affirme que les répétitions vont bon train. « On s'amuse beaucoup puisqu'il s'agit de deux comédies délirantes, dit-il. Je crois que ça va plaire au public. Les deux opéras ont été choisis parce qu'ils ont en commun des bavardages et des gens qui parlent trop, ce qui donne des situations cocasses remplies de quiproquos. »

Dans l'opéra « Les Bavards », Roland a des ennuis financiers mais est aussi amoureux de la belle Inès qui vit chez son oncle Sarmiento. En voulant offrir ses services à Sarmiento en échange d'argent, il dévoile sa tendance évidente à trop parler. Sarmiento y voit une occasion en or. Il invite Roland à demeurer chez-lui gratuitement à condition qu’il réussisse à faire taire sa femme Béatrix qui est la personne la plus bavarde de la ville. Roland, pour sa part, accepte cette proposition qui lui permettra en plus de vivre près de la belle Inès. S'en suivra une série d'événements plus drôles les uns que les autres auxquels se joindront l'Alcade Cristobal et son greffier Torribio, des personnages qui sont eux aussi dotés du don de la parole facile...

Une histoire drôle où l'amour, le bavardage et les quiproquos s'entrelacent à la jalousie, la quête de la richesse et la douce vengeance. Le public convié aux déboires des personnages rira à coup sûr dans cet opéra-bouffe où le livret de Charles Nuitter est fort bien servi par la musique enjouée et figurative de Jacques Offenbach.

Dans « L'amour à trois », Ben visite son amoureuse Lucy avant de partir en voyage. Il veut profiter de l'occasion pour la demander en mariage mais Lucy, très bavarde, enchaîne les appels téléphoniques malgré les efforts de Ben pour attirer son attention. Il décide de partir mais non sans d'abord placer un appel, le seul moyen qu'il trouve pour pouvoir lui parler de ses plans...

Les billets sont en vente dans le réseau de billetterie du Grand Moncton, de 14,50 $ à 18,50 $. On peut également se les procurer en téléphonant à la billetterie au 506-856-4379 ou encore en ligne à www.capitol.nb.ca.

Renseignements : 506-858-4016, lisa.roy@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.