Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 18 Octobre 2010

Une foule de 650 personnes a participé à la Grande Marche pour l’égalité linguistique

Une foule de 650 personnes a célébré l'égalité linguistique samedi dernier lors d’une marche qui s'est terminée devant l'Hôtel de ville de Moncton où les participants ont signé leur engagement sur deux immenses bannières, intitulées « Nous appuyons l'égalité linguistique ».

Le chiffre officiel provient de l'expert-conseil Marc LeBlanc, professeur titulaire à l'École de kinésiologie et récréologie du Campus de Moncton, qui a travaillé de façon indépendante du comité organisateur de la Grande Marche.

La foule a marché aux rythmes endiablés des joueurs de Djembé de la troupe de Samba, dirigée par Michel Deschênes, professeur au Département de musique du Campus de Moncton, les échassiers bilingues, les clowns bilingues du groupe des Clowninators, les grosses têtes qu'on voit traditionnellement dans le Tintamarre de Caraquet et les voitures anciennes d'Ernest Cormier et son groupe.

Les leaders des deux communautés linguistiques ont affiché leur fierté face aux progrès faits dans la province en matière d'égalité linguistique. Parmi ceux-ci, il y avait Herménégilde Chiasson, ancien lieutenant-gouverneur, George LeBlanc, maire de Moncton, Yvon Fontaine, recteur de l'Université de Moncton, Louise Lemieux, présidente de l'Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick, John Thompson, président et directeur général d'Entreprises Grand Moncton, Ghislain LeBlanc, président de la Fédération des étudiants et étudiantes de l'Université de Moncton, Denis Losier, pdg d'Assomption-Vie, Andrew Oland, président de Moosehead, Madeleine Arseneau, présidente de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick, Brian Murphy, député fédéral, Paul Pellerin, conseiller municipal de Moncton, Dawn Arnold, présidente du Festival Frye, Jean-Luc Bélanger, directeur général de l'Association acadienne francophone des aînés du Nouveau-Brunswick, Jean-Marie Nadeau, président de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick le groupe Radio Radio, et bien d'autres.

L’Université de Moncton se réjouit de cette initiative « qui mènera sans aucun doute à une meilleure appréciation de l’importance de l’égalité linguistique dans notre milieu », a laissé savoir le recteur Fontaine.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.