Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 08 Octobre 2010

L’Université de Moncton accordera trois éméritats lors de la cérémonie de collation des grades d’automne

L’Université de Moncton accordera trois éméritats lors de la cérémonie de collation des grades d’automne, qui aura lieu le vendredi 15 octobre à 14 heures dans le gymnase du Ceps Louis-J. Robichaud au Campus de Moncton.

Un éméritat en science infirmière sera accordé à Anne-Marie Arseneault alors que Marielle Préfontaine deviendra professeure émérite en nutrition et études familiales. Pour sa part, Narendra K. Srivastava deviendra professeur émérite en ingénierie.

Anne-Marie Arseneault
professeure émérite en science infirmière

Originaire de l’Île-du-Prince-Édouard, Anne-Marie Arseneault a complété le baccalauréat en science infirmière à l’Université de Moncton en 1969. Elle a ensuite œuvré comme infirmière avant de faire un retour aux études lui permettant d’obtenir la maîtrise en sciences (santé communautaire et épidémiologie) de l’Université ontarienne de Queen’s en 1984. Puis, elle a connu une brillante carrière de 33 ans à titre de professeure à l’École réseau de science infirmière de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires de l’Université de Moncton.

À ce titre, elle s’est spécialisée dans le domaine de la santé communautaire et de l’éthique professionnelle. En tant que chercheuse, Mme Arseneault a publié de nombreux articles et des chapitres de livres. Toujours soucieuse d’améliorer le contenu théorique et les expériences cliniques, elle est devenue une grande ambassadrice du domaine de la santé communautaire et de l’éthique professionnelle en science infirmière. En tant que professeure, elle exigeait l’excellence dans le contenu et la rédaction des travaux des étudiantes et étudiants.

Pionnière de sa discipline, elle a travaillé à la mise en œuvre de programmes de mobilité afin de permettre aux étudiantes et étudiants de faire des stages cliniques à l’étranger. Grâce à ses efforts, plusieurs ont pu bénéficier d’une expérience internationale en Haïti, au Maroc, en Angleterre et en Inde.

Mme Arseneault s’est de plus intéressée à l’histoire de la profession. Elle a été membre active de l’Association canadienne pour l’histoire du nursing depuis sa fondation en 1987. Elle en a assumé la présidence pendant deux ans et elle a siégé au bureau de direction pendant huit ans.

Entre 1986 et 2003, la professeure Arseneault a participé à plusieurs activités reliées à l’agrément de l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières. Elle a participé au développement et à la mise en œuvre du programme d’agrément des écoles de formation universitaire en sciences infirmières et est coauteure de trois publications portant sur l’agrément.

Pendant plusieurs années, elle s’est impliquée au sein de l’Association des bibliothécaires, professeures et professeurs de l’Université de Moncton où elle a occupé le poste de représentante de l’École de science infirmière (1986- 1988), celui de secrétaire (1996-1997) et celui de vice-présidente externe (1997-1999 et 2002-2003), en plus d’agir à titre de membre du Comité de négociation (2004-2005). Elle a aussi siégé au Sénat académique (1988-1992) où elle a participé à divers comités dont le Bureau de direction (1990-1992), le Comité d’attestation d’études (1988-1992), le Comité de sélection des grades honorifiques (1989-1992) et le Comité d’appel du Sénat académique.

Marielle Préfontaine
professeure émérite en nutrition et études familiales

Originaire de St-Marc, au Québec, Marielle Préfontaine a obtenu le baccalauréat en pédagogie familiale de l’Université de Montréal en 1963, le baccalauréat ès sciences du Regis College au Massachusettes en 1964, de même que la maîtrise ès sciences et le doctorat de la Cornell University, College of Human Ecology en 1966 et 1969 respectivement.

Mme Préfontaine entreprit sa carrière universitaire
à l’Université de Moncton en 1972 à titre de directrice de l’École de nutrition et d’études familiales. Entre 1972 et 1984, elle a marqué l’ENEF du sceau de l’excellence, lui a donné du prestige auprès des instances de l’Université et l’a ouverte sur l’international. Elle a été nommée professeure titulaire en 1982.

Pionnière, elle a donné le premier cours de l’ENEF dans le domaine des relations familiales. Ce cours a été enseigné à l’Université de Nancy, en France, où son manuel intitulé Interventions en matière d’alimentation et de nutrition a connu un franc succès. On lui reconnaît plusieurs publications notamment dans le domaine de l’obésité avec sa collègue Sr Auréa Cormier. En raison de sa renommée dans ce domaine, l’Université Centro-Américaine de Managua et l’Université de Dakar réclamaient régulièrement son expertise pour le perfectionnement professionnel de leurs étudiantes et étudiants et pour la direction de thèses.

Soulignons également la contribution de Mme Préfontaine à la conception et à l’implantation du programme de maîtrise à l’ENEF ainsi que son importante contribution à l’éducation à distance. En plus de créer des programmes de formation continue pour les nutritionnistes et diététistes néo-brunswickoises, ses démarches ont mené à l’installation d’un studio d’enregistrement télévisuel au campus. Ce fut les premiers pas vers de nombreux cours télévisés, à de l’enseignement par téléconférence et à de nombreux services qui permirent à des adultes de milieux éloignés de bénéficier de formations auxquelles elles et ils n’auraient pas eu accès autrement.

De 1985 à 1996, Mme Préfontaine occupe le poste de vice-rectrice adjointe à l’enseignement et à la recherche et directrice générale de l’Éducation permanente. En plus de sa contribution en matière d’enseignement et de recherche, son travail sur les questions reliées aux conditions des femmes à l’Université de Moncton, son rapport sur l’enseignement à distance et celui sur l’évaluation des programmes à l’Université de Moncton auront été fort importants dans sa carrière.

En plus de sa charge de travail, elle s’est impliquée dans le milieu culturel acadien, notamment au sein de La Fondation Viola-Léger qui se consacre à la formation et au perfectionnement professionnel des artistes du théâtre. Cette fondation a été créée sous sa gouverne.
Son travail et sa passion lui ont valu plusieurs honneurs, notamment le Prix de l’Association canadienne d’éducation des adultes des universités de langue française et le Certificat du Réseau d’enseignement à distance, en 1996, de même que le Certificat de l’Association canadienne d’économie familiale l’année suivante.

Narendra K. Srivastava
professeur émérite en ingénierie

Nommé Fellow de l’Institut canadien des ingénieurs en 2007, Fellow à vie de la Société canadienne de génie civil et de la Société canadienne de génie mécanique en 2005 et Fellow de la Société canadienne de génie mécanique en 1990, le professeur Narendra K. Srivastava a connu une longue carrière à l’Université de Moncton où pendant 32 ans il a enseigné et fait de la recherche à la Faculté d’ingénierie.

Possédant le doctorat en génie de l’Université de Waterloo (1965), il fut directeur du Département de génie de 1973 à 1978, période pendant laquelle le programme de génie industriel a été créé et, de 1985 à 1990, période pendant laquelle le programme de génie mécanique a été créé.

En plus de sa contribution dans le développement des programmes et des infrastructures en génie, il a été très dévoué dans l’enseignement et dans la formation des ingénieures et ingénieurs depuis 1970. Il est très actif en recherche et développement et très actif en transfert de technologie au sein de sa profession, que ce soit au niveau local, régional, national ou international. M. Srivastava a publié environ 130 publications scientifiques à tous les niveaux.

Même après sa retraite en 2006, il a continué de recevoir des subventions du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Notons qu’il a reçu un prix de mérite pour avoir obtenu pendant plus de 25 ans des subventions de ce conseil. Sur la scène internationale, il a été élu vice-président de l’International Association for Shell and Spatial Structures et réélu pour un deuxième mandat en 2006. Il a aussi été directeur d’un projet de collaboration internationale sur le développement des éoliennes pour le séchage et le stockage des produits agricoles.

Son rayonnement témoigne de sa contribution et de son dévouement à sa profession, à son milieu et à l’Université de Moncton. M. Srivastava a présidé pendant trois ans le Comité national de sélection du Panthéon canadien des sciences et génie. Il est vice-président actuel des deux sociétés internationales dans son domaine professionnel. Il vient de terminer un mandat de quatre ans comme président du Comité national sur l’innovation et les technologies de l’information en génie civil.

En 2007, le professeur Srivastava a reçu un certificat d’appréciation de la Société canadienne de génie civil pour sa contribution à titre de président du Comité national sur l’innovation et les technologies de l’information en génie civil. En 2006, il a été nommé membre à vie de l’Association des ingénieurs et géoscientifiques du Nouveau-Brunswick. Enfin, en 2003, il a reçu un certificat d’appréciation de la Société canadienne de génie civil pour ses nombreuses contributions au niveau national à titre de vice-président de la Société et comme président du congrès annuel en 2003.
Autres photos (haute résolution) :Photo 1 Photo 2 Photo 3
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.