Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 04 Octobre 2010

Conférence de Jean-Michel Lavoie sur la conversion de la biomasse résiduelle

À l’invitation du Département de chimie et biochimie, Jean-Michel Lavoie, de la Chaire de recherche industrielle en éthanol cellulosique de l’Université de Sherbrooke, prononcera une conférence, intitulée « Conversion de la biomasse résiduelle : adapter les procédés de conversion à la nature chimique de la biomasse », le mercredi 20 octobre à midi dans le local A-002 du pavillon Rémi-Rossignol au Campus de Moncton de l’Université de Moncton.

À travers le monde tout comme dans les provinces de l’Atlantique, la situation énergétique est de plus en plus source d’inquiétude. L’augmentation de la population mondiale combinée avec une diminution des stocks de pétrole laissent entrevoir au cours des 20 prochaines années une mutation complète des habitudes énergétiques et spécialement en Amérique du Nord.

Un nombre croissant d’initiatives sont entreprises par le secteur industriel et le secteur académique dans le but de développer la filière « énergies renouvelables ». Parmi les niches dans lesquelles la demande en énergie renouvelable est grande, le secteur des carburants destinés aux transports représente sans contredit un important marché avec une consommation canadienne annuelle de l’ordre de 40 milliards de litres simplement en octane.

Le premier objectif national consistant à remplacer cinq pour cent de la consommation par de l’éthanol représente des volumes de plus de 2 milliards de litres par année. De tels volumes peuvent difficilement être atteints à l’heure actuelle par la production du maïs, notamment en raison de la compétition malsaine que ceci pourrait apporter à l’industrie alimentaire.

Il convient donc de trouver une autre source pour produire l’éthanol et en raison des larges volumes de forêt disponibles au Canada, la cellulose semble maintenant le point de mire pour la production d’éthanol de deuxième génération dit « éthanol cellulosique ». Toutefois, les résidus agricoles ne sont pas les seules sources de carbone et la fermentation du glucose n’est pas la seule approche menant aux biocarburants.

Lors de cette présentation, les différentes techniques de conversion de la biomasse seront définies en plus de faire un survol des activités de recherche de la Chaire industrielle en éthanol cellulosique de l’Université de Sherbrooke.

Bienvenue à tous et à toutes.

On peut obtenir d'autres renseignements au numéro 858-4331.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.