Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 09 Septembre 2010

Hubert Roussel recense le perfectionnement des compétences professionnelles des intervenants en loisir

Hubert Roussel
Agrandir l'image
Le professeur Hubert Roussel, de l'École de kinésiologie et de récréologie, du Campus de Moncton de l'Université de Moncton, s'est récemment penché sur les besoins de perfectionnement et les compétences professionnelles des intervenants en loisir du Nouveau-Brunswick. De plus, il a dressé le profil de carrière des personnes diplômées en éducation physique de l'Université de Moncton.

Le perfectionnement et les compétences en gestion du loisir
À l'aide d'un échantillon composé d'une soixantaine d'intervenants en loisir, M. Roussel a analysé 98 compétences professionnelles en plus des besoins de perfectionnement professionnel. Il en ressort que la majorité souhaite une formation accrue portant entre autres sur les logiciels de gestion, les sources de financement ou encore les techniques d'analyse de marché. En ce qui concerne les compétences jugées importantes, on retrouve la gestion du temps, la préparation des budgets, la motivation du personnel et les relations communautaires.

Les résultats de ce projet de recherche ont été présentés au Congrès de l'ACFAS, au Congrès canadien de la recherche en loisir ainsi qu'au Congrès mondial du loisir, tenu récemment à Québec. De plus, ces mêmes résultats ont fait l'objet de publications dans les revues scientifiques Loisir et Société/Society and Leisure et le journal de l'Association canadienne d'études en loisir, Leisure/Loisir.

Le profil professionnel des personnes diplômées en éducation physique : 1968 - 2001
Par ailleurs, les objectifs de la deuxième étude du professeur Roussel visaient à examiner le profil de carrière, la formation universitaire, la satisfaction au travail et les besoins de perfectionnement des diplômés en éducation physique de l'Université de Moncton : 1968 - 2001.

Dans sa démarche de recherche, il a été secondé par deux coauteurs, en l'occurrence Marc Leblanc et Pierre Ouellette, tous deux également de l'École de kinésiologie et de récréologie. L'échantillon comprenait 293 diplômés et dans l'ensemble, ils sont particulièrement élogieux de leur formation universitaire. D'ailleurs, un peu plus de la moitié enseignent toujours l'éducation physique, leur salaire étant même plus élevé que ceux qui ont quitté la profession. Soulignons que ce sondage sera publié dans le prochain numéro de la Revue des sciences de l'éducation.

Hubert Roussel possède le doctorat en sciences de l'éducation de l'Université de Montréal, la maîtrise en administration publique et le baccalauréat en études du loisir de l'Université de Moncton. Sur le plan communautaire, il a longuement œuvré au sein de l'Association des travailleurs en loisir du Nouveau-Brunswick.

Mentionnons également qu'il vient tout juste de terminer un mandat à la direction de l'École de kinésiologie et de récréologie. En congé sabbatique cette année, il prévoit mener à bien une importante étude sur les tâches professionnelles et la satisfaction au travail des intervenants en loisir œuvrant dans un milieu institutionnel québécois.

-30-

Renseignements :
858-4165.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.