Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 29 Mars 2010

Victorin N. Mallet nous fait découvrir les Métis acadiens de la Baie des Chaleurs

Victorin N. Mallet
Agrandir l'image
Victorin N. Mallet, professeur émérite en chimie de l'Université de Moncton, vient de publier à compte d'auteur Les Métis acadiens de la Baie des Chaleurs - peuple issu d'un mixage d'Amérindiens et de pêcheurs basques, bretons et normands : Qu'en est-il advenu ?

Selon une ancienne légende nordique plausible, les Irlandais seraient les premiers Européens à être venus en Amérique du Nord vers l'an 550. Ils furent suivis peu de temps après par les Vikings, un peuple scandinave du nord de l'Europe, qui auraient établi des postes permanents sur les côtes de l'Amérique du Nord vers l'an 1000 et y seraient demeurés jusqu'à vers l'an 1400.

Peu de temps après, ou à peu près en même temps, des pêcheurs originaires du Pays Basque et de la France, tels que des Normands et des Bretons, sont venus faire la pêche sur les Grands Bancs de Terre-Neuve. Ces pêcheurs auraient montré la voie aux premiers explorateurs tels que Christophe Colomb et Jacques Cartier qui vinrent dans ces parages à la recherche d'or et d'épices et d'une nouvelle route vers l'Orient.

Quand des explorateurs plus récents tels que Samuel de Champlain et Pierre Dugua de Mons arrivèrent dans la Baie de Fundy en 1604 dans le but d'y établir une colonie permanente, il est probable qu'il y avait déjà sur place une population amérindienne légèrement métissée par le passage des pêcheurs basques, bretons et normands au cours du siècle précédent. De même, ces pêcheurs étaient déjà dans la région de Gaspé et de la Baie des Chaleurs bien avant 1604 et au fil des ans il s'y développa plusieurs communautés métisses bien distinctes. Ces Métis sont à l'origine de la fondation de plusieurs villages côtiers autour de la Baie des Chaleurs.

En parcourant la généalogie de sa famille immédiate, les Mallet de Shippagan, Victorin N. Mallet a découvert que ses ancêtres avaient des racines amérindiennes, tel que démontré par test d'ADN, et qu'ils étaient descendants de ces Métis de la Baie des Chaleurs. Qui étaient ces Métis ? D'où venaient-ils? Que sont-ils devenus ? Ont-ils laissé des traces encore perceptibles dans la population actuelle ? Voilà quelques questions auxquelles on tente de répondre dans ce récit.

Dans ce texte, le terme Métis se réfère spécifiquement à une personne issue de l'union d'un père français ou basque et d'une mère autochtone de l'est du Canada actuel au 18e siècle ou avant. Ils portaient des noms tels que Albert, Chapados, Chicoine, Cronier, Daraîche, Darosbille, David, Denis, Duguay, Gallien, Gionet, Grenier, Huard, Langlois, Lanteigne, Larocque, Le Bouthillier, LeVicaire, Mallet, Michel, Rousseau et Roussy. Aujourd'hui un bon nombre de leurs descendants résident toujours autour de la Baie des Chaleurs.

Rappelons que Victorin N. Mallet a travaillé pendant 38 ans à l'Université de Moncton. Il a été professeur et directeur du Département de chimie et biochimie, doyen de la Faculté des sciences et directeur-fondateur du Centre de recherche en sciences de l'environnement.

Cet ouvrage est présentement en vente à la Librairie acadienne au prix de 27.95 $ et le sera prochainement dans plusieurs autres endroits comme la Librairie Pélagie à Shippagan et à Caraquet.

-30-

Renseignements ou entrevue :

Victorin Mallet
3032, route 134
Shediac Cape, N.-B.
E4P 3H5

506-532-9349
malletv@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.