Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 24 Mars 2010

Ambition études, passion hockey!

Voici sept des 14 hockeyeurs de la Ligue de hockey senior Roger-Lizotte qui posent devant le pavillon Simon-Larouche, édifice principal de l'Université de Moncton, campus d'Edmundston. À l'avant, de gauche à droite, Christian Levesque, attaquant des As de Saint-Basile, et Maxime Carrier, attaquant des Panthères du Haut-Madawaska. Deuxième rangée, Mathieu H. Martin, gardien des As de Saint-Basile, et Charles Noble, défenseur des Ambassadeurs de Saint-Jacques. À l'arrière, Andy Landry, attaquant des Panthères du Haut-Madawaska, Chad St-Onge, attaquant des Ambassadeurs de Saint-Jacques, et Jonathan Connely, gardien des As de Saint-Basile. (Photo Roger Grandmaison).
Agrandir l'image
Le hockey, c'est bien connu, ne laisse aucune collectivité canadienne indifférente. Et quand une concentration importante de joueurs provient d'un même établissement, on peut encore moins l'ignorer.

Année après année, l'Université de Moncton, campus d'Edmundston (UMCE), contribue à garnir les rangs des équipes séniors régionales. Alors que certains - ils sont rares toutefois - sont prêts à parcourir de longues distances pour jouer dans la Ligue de hockey senior de la Côte-nord, au Québec, par exemple, la très grande majorité représentent fièrement leur municipalité dans la Ligue de hockey senior Roger-Lizotte, un circuit vieux de 19 ans qui regroupe les meilleurs hockeyeurs adultes masculins du nord-ouest du Nouveau-Brunswick et du Témiscouata, au Québec.

Pendant la saison 2009-2010, on dénombrait 14 hockeyeurs de l'UMCE jouant dans le circuit Roger-Lizotte. L'un d'entre eux était professeur et trois des gardiens de but.

Les Draveurs du Bas-Madawaska étaient représentés par François Montreuil, les As de Saint-Basile par Christian Levesque, Jonathan Connely et Mathieu H. Martin, les Panthères du Haut-Madawaska par Andy Landry et Maxime Carrier, les Ambassadeurs de Saint-Jacques par Chad St-Onge, Charles Noble, Marc-Antoine Cyr et Sylvain Lacombe, et les Castors de Saint-Quentin par Marc Gallant, Michel Querry, Jérémie Borris et Jean-François Martel.

Les étudiants saisissent ainsi une occasion en or de continuer la pratique du hockey de haut niveau tout en préparant leur carrière sur le marché du travail dans un établissement universitaire offrant une qualité d'enseignement et d'encadrement exceptionnelle.

Il faut remonter à la saison 1987-1988 pour voir la dernière équipe entièrement constituée d'étudiants du campus d'Edmundston. Elle avait pour nom les Collégiens McDo du Centre universitaire Saint-Louis-Maillet qui jouaient dans la Ligue de hockey Madawaska-Victoria. Les plus âgés se souviendront des Collégiens Saint-Louis, dont la grande majorité des portes-couleurs étaient des étudiants de l'établissement. Ces derniers représentaient, au début des années 1970, l'une des puissances de la défunte Ligue républicaine. Depuis la fondation même du campus d'Edmundston, en 1946, la pratique du hockey a toujours été fort populaire et rassembleuse.

Si plusieurs jeunes étudiants renoncent au hockey une fois inscrits à l'université de nos jours, évoquant le manque de temps, d'autres décident de maintenir ce lien affectif avec notre sport national.

C'est le cas, entre autres, pour Christian Levesque qui s'est élevé au statut de vedette de la Ligue de hockey sénior Roger-Lizotte à sa deuxième saison seulement. Il a complété la campagne au troisième rang des pointeurs du circuit avec une fiche de 68 points (26 buts et 42 passes) en 28 parties.

« Les études sont très importantes. Mais le hockey, ça fait partie de mon être, c'est ma passion, ma vie », a expliqué sans détour celui qui portait fièrement l'uniforme des Républicains de la polyvalente Cité des Jeunes A.-M.-Sormany d'Edmundston avant de faire le saut avec les As de Saint-Basile.

Étudiant de troisième année en éducation physique, le jeune homme de 21 ans de Saint-Basile accepte de composer avec la reconnaissance qui accompagne le statut d'un joueur de hockey reconnu. « Je ne me préoccupe pas vraiment de cela, sauf que bien des jeunes, en particulier, sont tout émerveillés lorsqu'ils rencontrent un joueur de niveau sénior. Par exemple, il arrive fréquemment que des enfants me voient au magasin de sport où je travaille et chuchotent à leurs parents " Aïe, c'est lui le joueur des As " », a-t-il indiqué, sourire en coin.

Professeur en éducation à l'UMCE, Robert J. Levesque est un ancien membre de l'édition 1987-1988 des Collégiens McDo. Pour lui, le hockey, c'était plus que du sport à l'époque.

« Je conserve de bons souvenirs des Collégiens McDo et de nos parties au Forum. Ce fut l'occasion de rencontrer d'excellents joueurs venant de l'extérieur qui avaient choisi notre région/institution pour leurs études. J'imagine que ce fut, pour eux, un excellent moyen de s'intégrer dans notre communauté ainsi que de se faire valoriser dans ce qu'ils excellent, le hockey. J'ai encore de bons amis, de bonnes connaissances grâce à cette équipe. Contrairement à la structure maintenant établie avec des zones limitées, notre équipe était composée d'un regroupement de joueurs de la région, au-delà d'Edmundston, avec un lien en commun, le sentiment d'appartenance à l'Université », a expliqué Robert J. Levesque qui occupait la position de défenseur quand il portait les couleurs des Collégiens McDo.

François Montreuil, âgé de 21 ans, de Sainte-Anne-de-Madawaska, vit actuellement de beaux moments avec la formation des Draveurs du Bas-Madawaska qui sont au plus fort de la lutte avec les Cataractes de Grand-Sault dans la série finale du circuit Roger-Lizotte.

Montreuil est étudiant de troisième année au baccalauréat en sciences forestières. Il jouait auparavant avec les Flammes de l'école Grande-Rivière de Saint-Léonard.

« Je trouve que le hockey et les études font bon ménage. Je réussis à maintenir un horaire équilibré. Il faut dire que le fait de ne pas travailler m'aide considérablement. Il importe de bien gérer son temps entre les cours, les examens, les entrainements et les parties », a expliqué le sympathique ailier des Draveurs qui complète sa troisième saison dans l'uniforme aux couleurs des Bruins de Boston.

« Chose certaine, les études sont prioritaires. Si le temps devient un facteur déterminant, je devrais prendre une décision éclairée », a indiqué Montreuil, auteur d'une fiche de trois buts et une passe en 14 matchs en saison ordinaire.

Christian Levesque et François Montreuil s'accordent pour dire qu'il règne une belle harmonie et de la camaraderie entre les joueurs-étudiants du circuit Roger-Lizotte quand ils se croisent à l'UMCE. « Mais sur la glace, il n'y a plus d'amis », ont-ils tous les deux plaisamment exprimé.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)
Autres photos (haute résolution) :Photo 1
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.