Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 18 Mars 2010

Le Prix Vo-Van de la meilleure thèse de l'année est attribué à Marie Brunelle en droit

Marie Brunelle
Agrandir l'image
La Faculté des études supérieures et de la recherche de l'Université de Moncton a laissé savoir que le Prix Vo-Van de la meilleure thèse de l'année sera attribué à Marie Brunelle pour sa thèse de maîtrise en droit, intitulée Réflexions sur le caractère effectif des dispositions législatives néo-brunswickoises en matière d'obligation de fréquentation scolaire et du travail des enfants. Mme Brunelle a complété cette thèse sous la direction de la professeure Michèle Caron.

L'attribution du prix aura lieu le vendredi 26 mars à 11 heures dans le local 142 du pavillon Adrien-J.-Cormier au Campus de Moncton lors d'une séance publique pendant laquelle Mme Brunelle fera une présentation de ses travaux de recherche.

Originaire de Montréal, Marie Brunelle a obtenu le diplôme de maîtrise en droit en mai 2009. Elle a occupé le poste de conseillère en harcèlement sexuel et sexiste et de coordonnatrice de l'équité en matière d'emploi à l'Université de Moncton pendant huit ans. Elle est membre du Barreau du Nouveau-Brunswick depuis juin 2006. Elle occupe présentement le poste de « Human Rights & Equity Advisor » à St. Francis Xavier University à Antigonish, en Nouvelle-Écosse.

Dans sa thèse de maîtrise, Mme Brunelle évalue l'effectivité de certaines dispositions législatives néo-brunswickoises visant à protéger le droit à l'éducation, soit celles relatives à l'obligation de fréquentation scolaire retrouvées dans la Loi sur l'éducation et dans la Loi sur les services à la famille, ainsi que celles relatives au travail des enfants d'âge scolaire retrouvées dans la Loi sur les normes d'emploi.

En plus de consulter plusieurs sources documentaires, l'auteure a voulu observer cette effectivité sur le terrain avec une recherche empirique approfondie auprès d'informateurs clés : administrateurs scolaires, fonctionnaires, élèves du secondaire. Mme Brunelle tente ainsi d'apprécier comment cette norme est reçue par l'individu et appliquée par les autorités. Elle arrive à des constats troublants : absence de mécanismes de surveillance de l'obligation de fréquentation scolaire, absence de prise en charge par les services de protection de l'enfance de cas d'enfants ne fréquentant pas l'école, sous-application chronique des mécanismes de surveillance prévus dans la Loi sur les normes d'emploi en vue d'encadrer le travail des enfants d'âge scolaire, et non-conformité à différentes conventions internationales. Elle démontre que nos « enfants se retrouvent ainsi dans la cour des grands sans protection véritable ».

La cérémonie sera suivie d'une réception.

Bienvenue à tous et à toutes.

-30-

Renseignements : FESR, au 858-4310.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.