Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 15 Mars 2010

Éloge du chiac, l'original, et part 2 aux Rendez-vous de l'ONF en Acadie

Parlé au sud-est du Nouveau-Brunswick, le chiac est intimement lié à l'identité acadienne. Les Rendez-vous de l'ONF en Acadie proposent deux films qui ont tenté de dresser le portrait du phénomène : Éloge du chiac, de Michel Brault (1969, 27 min) et Éloge du chiac - part 2, de Marie Cadieux (2009, 77 min), ce soir, jeudi 18 mars, à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard. L'entrée est libre.

Réalisé sous forme de conversations entre une jeune institutrice et ses élèves dans une école française de Moncton, le film de Michel Brault montre les difficultés que rencontrent alors les francophones pour sauvegarder leur langue dans une société où l'anglais prime depuis des siècles.

Quarante ans après le documentaire de Michel Brault, le débat sur la question de la langue est toujours brûlant d'actualité. La cinéaste Marie Cadieux rend hommage au film de Brault en reprenant le fil de la discussion enflammée qui se déroulait entre une enseignante et les jeunes élèves de l'école Beauséjour, seule école publique francophone de Moncton en 1968.

En parallèle, le film propose de découvrir les points de vue de jeunes d'aujourd'hui. En réponse à la discussion de 1968, des élèves francophones qui fréquentent l'école l'Odyssée de Moncton rebondissent avec finesse sur la question de leur rapport à la langue. Fiers, eux aussi, de parler le chiac, ils se montrent néanmoins conscients de l'importance de conserver et d'améliorer leur français s'ils veulent réussir. Entrecoupé d'animation d'Acadieman, le film fait rire, grincer des dents, mais surtout réfléchir.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.