Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 10 Février 2010

Chimie et biochimie : acquisition d'un nouvel appareil de spectroscopie de résonance magnétique nucléaire

Mohamed Touaibia
Agrandir l'image
Mohamed Touaibia, professeur au Département de chimie et biochimie de l'Université de Moncton, Campus de Moncton, vient de faire l'acquisition d'un appareil de spectroscopie de résonance magnétique nucléaire (RMN) de haute résolution évalué à plus de 400 000 $.

L'achat de ce nouvel appareil a été financé en partie par la Fondation canadienne pour l'innovation, la Fondation de l'innovation du Nouveau Brunswick, l'Université de Moncton et Entreprise Nouveau-Brunswick. Cette acquisition est le résultat du travail du professeur Touaibia avec le soutien du Département de chimie et biochimie, de la Faculté des sciences, de la Faculté des études supérieures et de la recherche et du Bureau du soutien à l'innovation.

La spectroscopie RMN permet d'identifier la structure de molécules naturelles ou synthétisées, de caractériser leur enchaînement atomique et d'obtenir des renseignements sur l'environnement des noyaux atomiques. Cette méthode d'analyse puissante et très performante est utilisée aussi bien en analyse structurale que quantitative. Le phénomène de RMN, qui repose sur le magnétisme nucléaire, correspond à une absorption sélective d'énergie par des noyaux possédant un moment magnétique, placés dans un champ magnétique et irradiés par une onde électromagnétique. L'interprétation des signaux émis par les noyaux conduit à un ensemble de renseignements, ce qui permet de déduire la structure de la molécule analysée. Le nouveau spectromètre AVANCE de Bruker est équipé d'un cryoaimant qui permet d'étudier de multiples noyaux grâce à plusieurs têtes de mesure.

Selon le professeur Touaibia, la RMN est devenue aujourd'hui un outil indispensable et incomparable. « Elle revêt une importance particulière en chimie organique et en chimie médicinale, dit-il. Elle a fait également ses preuves dans la caractérisation de molécules biologiques et minérales (verres, céramiques…) et a trouvé des applications dans les domaines agro-alimentaire (contrôle de qualité) et pharmaceutique. »

L'imagerie médicale RMN (dite IRM), ainsi que la RMN in vivo se développent fortement aujourd'hui. Avec l'acquisition de la RMN, l'Université de Moncton joint le rang des universités actives en recherche dans le domaine de la chimie médicinale. Pour le professeur Touaibia, les applications de la RMN sont multiples : synthèse d'agents anti-inflammatoires et anticancéreux, de même qu'une meilleure compréhension de certaines maladies inflammatoires et de cancers.

Ce nouvel appareil sera disponible non seulement pour le corps professoral du Département de chimie et biochimie, mais aussi pour l'ensemble de la communauté universitaire et des usagers de l'extérieur.

-30-

Renseignements : Mohamed Touaibia, au 858-4493.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.