Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 03 Février 2010

Cinq universités collaborent au concours de cas annuel du programme Collaboration directe de J. D. Irving Ltd

La photo nous fait voir, de gauche à droite, de chez JDI : Sean Clarke, directeur de la chaîne d'approvisionnement, Chris Blanchard, acheteur, Mary Beth Tingley, directrice des ressources humaines, Allison Walker, directrice des services fiscaux, Michael Wowchuk, directeur de la chaîne d'approvisionnement, Kelly Robson, directrice des ressources humaines, et Colleen Baxter, vice-présidente des ressources humaines ; Richard Cho, de UNB à Saint John, Paul Barry, de Mount Allison University; Blythe Archibald, de Dalhousie University; Salem Lakhal, de l'Université de Moncton; Tyler Langille, directeur de la chaîne d'approvisionnement chez JDI; JoAnne Hinton, de UNB à Fredericton; Jim Jordan, vice-président de la chaîne d'approvisionnement chez JDI; et Rebecca Angeles , de UNB à Fredericton.
Agrandir l'image
Des équipes d'étudiants en administration des affaires provenant de cinq universités des Maritimes participent à un concours qui permettra de trouver la meilleure solution possible à un problème opérationnel concret et complexe.

Ce concours annuel est organisé par J.D. Irving Ltd en partenariat avec les universités Dalhousie, Mount Allison, Moncton, du Nouveau-Brunswick à Saint John et du Nouveau-Brunswick à Fredericton.

« Nous sommes très heureux d'avoir formé un partenariat avec cinq universités des Maritimes, mentionne Jim Jordan, vice-président de J.D. Irving Ltd. Nous croyons que le slogan du programme Gestion actuelle, apprentissage réel, croissance concrète constitue une description idéale de la raison d'être de ce concours. »

On communique des détails aux équipes étudiantes concernant un problème concret lié à la chaîne d'approvisionnement. Ces détails comprennent certaines données et conditions auxquelles était confronté le directeur de JDI à ce moment-là. Après avoir effectué des recherches et des analyses, les équipes proposent une solution et présentent les arguments soutenant leur décision.

Blythe Archibald, de Dalhousie University, est impressionné par la collaboration entre JDI et les universités. « L'une des principales caractéristiques qui a amélioré le processus était l'interaction qui existait entre les étudiants et les directeurs de J.D. Irving Ltd qui participaient aux décisions concernant l'étude de cas, affirme-t-il. Le fait que les étudiants aient présenté leurs résultats aux cadres supérieurs de JDI fut une expérience inestimable. Apprendre quelle décision a été prise et pouvoir poser des questions aux directeurs au sujet des raisons pour lesquelles elle a été prise a ajouté une autre dimension au cas améliorant ainsi l'apprentissage. »

Rebecca Angeles, de UNB à Fredericton, convient que le concours de cas est un apprentissage unique pour les étudiants. « Ce concours représente un avantage inestimable pour nos étudiants qui non seulement auront la chance de travailler avec des situations concrètes, mais qui rencontreront aussi le personnel de direction de J.D. Irving lors d'un exposé final pendant lequel ils expliqueront la façon dont ils régleront le problème. »

« Cette approche personnalisée en matière d'apprentissage des affaires est très estimée et nous attendons avec impatience le concours de cas de cette année, estime quant à lui Salem Lakhal, de l'Université de Moncton. L'année dernière, nous avons participé pour la première fois au programme Collaboration directe et cette année, nous nous associerons avec J.D. Irving Ltd pour rendre l'expérience vécue par nos étudiants encore meilleure. »

« Apprendre à partir de cas fondés sur des situations réelles et rencontrer les spécialistes de J.D. Irving Ltd qui composent avec celles-ci est une expérience d'apprentissage enrichie pour nos étudiants », ajoute Paul Barry, de Mount Allison University.

« Il est très motivant pour UNB à Saint John de poursuivre cet apprentissage avec J.D. Irving Ltd relativement à la gestion de la chaîne d'approvisionnement, estime Richard Cho. Le format du programme Collaboration directe permet une grande interaction entre nos étudiants et les professionnels des affaires en ce qui a trait à des décisions et des solutions opérationnelles concrètes. Nous espérons mettre en oeuvre le programme dans d'autres disciplines. »

Les différentes équipes ont deux mois pour analyser les données liées au cas et présenter leurs recommandations. Les solutions individuelles sont évaluées en fonction des recherches exhaustives, de l'analyse financière et de la pertinence de la solution présentée. Chaque membre de l'équipe gagnante recevra un prix en argent.

L'objectif de cette année consiste en la participation de plus de 150 étudiants au programme. On prévoit que tous les concours seront terminés d'ici la fin mars.

Dans le monde des affaires d'aujourd'hui, l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement constituera un important facteur de réussite pour les sociétés alors qu'elles se livrent une concurrence à l'échelle mondiale. Il importe que les étudiants et étudiantes en administration des affaires d'aujourd'hui découvrent le potentiel qu'une gestion efficace de la chaîne d'approvisionnement peut avoir dans les plans d'affaires d'une société.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.