Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 22 Janvier 2010

Les femmes du mouvement surréaliste

Le Département des arts visuels de l'Université de Moncton, en collaboration avec la Galerie d'art Louise et Reuben-Cohen, présente une conférence publique en compagnie de l'historienne de l'art Julie Lynne Drisdelle, intitulée Les femmes du mouvement surréaliste, le mercredi 27 janvier de midi à 13 h 30 au pavillon Clément-Cormier du Campus de Moncton.

Depuis le 16e siècle, les femmes artistes ont fait dans leurs œuvres certains changements à l'iconographie artistique conventionnelle mais n'ont jamais contesté ouvertement le canon artistique. Cela a changé avec le renouvellement du féminisme pendant la deuxième moitié du 20e siècle et le questionnement public du statu quo par les artistes et les académies.

Situées à la frontière de ce changement, nous retrouvons les femmes du mouvement surréaliste des années 1930 à 1950 comme Khalo, Fini, Sage, Carrington, Varo et Tanning. La conférence portera sur les autoportraits des femmes surréalistes et plus particulièrement sur la fragmentation du corps et la magie dans leurs œuvres.

Originaire de Moncton, Julie Lynne Drisdelle étudie présentement au programme de doctorat en histoire de l'art de l'Université du Québec à Montréal. Elle possède la maitrise en histoire de l'art de l'Université Laval, le baccalauréat en arts visuels avec double majeure en histoire de l'art et en arts visuels de Mount Allison University, et à complété deux années au baccalauréat en arts visuels de l'Université de Moncton.

-30-

Renseignements : André Lapointe, au 858-4375.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.