Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 14 Janvier 2010

Le professeur Roger G. LeBlanc est le récipiendaire de la médaille de la paix du YMCA

Dans la photo, Roger G. LeBlanc, au centre, est accompagné d'Alan Mongraw, président du conseil d'administration du YMCA du Grand Moncton, et de Christine Cooper, vice présidente pour le Nouveau Brunswick et l'Ile-du-Prince-Édouard de la Banque de Montréal.
Agrandir l'image
Roger LeBlanc, professeur à l'École de kinésiologie et de récréologie de l'Université de Moncton, Campus de Moncton, a été récompensé par le conseil d'administration du YMCA du Grand Moncton qui lui a attribué sa médaille de la paix 2009 pour sa participation auprès de plusieurs organismes communautaires dont le Club Right to Play, En Mouvement, la Fondation des maladies du cœur, la Croix Rouge, Fierté Moncton, Un sur Dix et le Conseil d'immigration du Grand Moncton.

M. LeBlanc se dit ravi de cette récompense même s'il sait que pour lui le combat que représente l'engagement humanitaire ne fait que commencer. « Cette médaille m'a été remise afin de m'encourager dans mes engagements, confie-t-il modestement. »

Rappelons également que l'année dernière, Roger LeBlanc a été nommé professeur de l'année par la Fédération étudiante du Campus de Moncton. Infatigable, insatiable, il est omniprésent partout, à l'affût de toutes incohérences sociétales chroniques. Son bonheur est celui de voir ces physionomies renfrognées par la misère et l'incompréhension se décontracter peu à peu par le sourire et la joie de vivre, la pauvreté dans la dignité, l'allégresse dans l'infortune. Il est allé, a vu et vaincu, par le truchement de Right to Play, cette tristesse infantile et maladive devant laquelle l'on est acculé à la réaction. « En Haïti, les enfants arrivent à créer des choses avec le peu de moyens dont ils disposent, à développer une certaine créativité. Globalement, je découvre que moins on a plus on joue, plus on a moins on joue, et plus on a moins on partage, moins on a plus on partage », remarque-t-il.

Right To Play est un organisme humanitaire international engagé à améliorer la vie des enfants défavorisés et à renforcer leurs communautés en mettant sur pied, par le biais du loisir et du sport, des programmes dans les régions les plus démunies du monde. Right To Play forme des jeunes leaders locaux afin de livrer des programmes dans plus de 20 pays affectés par la guerre, la pauvreté et la maladie en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie et au Moyen-Orient.

« Le rôle qui me tient à cœur, c'est le partenariat avec notre communauté néo-brunswickoise et acadienne en particulier, conclut-il. Je trouve qu'il est essentiel que la communauté universitaire s'investisse davantage autant auprès de la population locale qu'internationale afin de promouvoir la paix. »

-30-
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.