Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 06 Janvier 2010

Sr Auréa Cormier reçoit la médaille de la paix du YMCA

Dans la photo, Sr Auréa Cormier, au centre, est accompagnée d'Alan Mongraw, président du conseil d'administration du YMCA du Grand Moncton, et de Christine Cooper, vice présidente pour le Nouveau Brunswick et l'Ile-du-Prince-Édouard de la Banque de Montréal.
Agrandir l'image
Sr Auréa Cormier, professeure retraitée de l'Université de Moncton, a reçu la médaille de la paix du YMCA.

Les médaillés de la paix proviennent de tous les milieux et de tous les horizons – des artistes engagés, bénévoles, travailleurs communautaires ou de la santé ou encore des groupes d'entraide. Oeuvrant le plus souvent dans l'ombre, ces personnes sont néanmoins des modèles pour leur communauté. Car non seulement la paix constitue pour elles une préoccupation de premier ordre, mais elles déploient des trésors d'énergie pour la faire vivre au grand jour. Ces personnes font la paix et, en cela, elles nous inspirent.

Si Sr Auréa s'est retirée de l'enseignement depuis quelques années, les coulisses de l'Université de Moncton ne l'ont pas oublié. Elles sont toujours habitées de sa bienséance et de l'héritage qu'elle a légué à ses frères et sœurs acadiens.

Possédant le doctorat de la Cornell University, elle fonde en 1983 le Centre de recherche sur les aliments à l'Université de Moncton. Depuis 1996, elle participe à des activités d'entraide à des coopératives en Haïti et collabore à la lutte contre la pauvreté au Nouveau-Brunswick.

Sr Auréa se dit très touchée de se voir octroyer la médaille de la paix du YMCA. « Je suis touchée parce que je n'avais jamais pensé, sous cet angle là, que j'avais contribué de façon extraordinaire. Je pense à la justice et, pour moi, il n'y a pas de paix sans justice. Quand on a la paix autour de soi, on finit par la refléter autour de soi », confie-t-elle.

La bonté est naturelle chez Sr Auréa. Pour elle, l'injustice sociale est à flétrir et elle fait toujours ce qu'elle peut pour aider. « C'est quelque chose que je fais spontanément, ajoute-t-elle. Quand ça tombe dans le domaine de mes compétences, je le fais, il y a quelque chose qui me dit : t'es capable de le faire sans t'épuiser. »

Sr Auréa Cormier a une carrière à dimension internationale. Elle a dispensée des cours en Mauritanie pour améliorer la qualité du poisson, au Sénégal, en Côte d'Ivoire ou encore en Haïti.

« Dernièrement, je me consacre à la question de la justice sociale. L'écart salarial se creuse de plus en plus entre les riches et les pauvres. Les politiques actuelles agrandissent les écarts. Il faut se battre pour que cela cesse », conclut-elle.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.