Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 17 Novembre 2009

De la grande visite au secteur Science infirmière de l'UMCS

Sur la photo, les étudiants de 3e année du Secteur Science Infirmière de l'UMCS en compagnie du conférencier M. Jean-Pierre Girard, de Melvin Doiron et du professeure Nathalie Boivin. De gauche à droite: Joanie Frenette, Véronique Losier, Lyne Cyr, Tania Nancy Friolet, Melvin Doiron, Mélissa Frenette, Manon Chiasson, Nadia Larocque, Stéphanie Brideau-Frenette, Jean-Pierre Girard, Jessica Savoie, Huguette Hurad, Julie Robichaud, Mélanie Doiron, Monique Losier, Michelle Thériault, Cindy Clément, Nathalie Boivin, Sophie Pitre, Mélissa Albert.
Agrandir l'image
Le mardi 10 novembre dernier, les étudiants du secteur Science Infirmière de l'UMCS ont eu le privilège d'assister à une conférence intitulée «une approche originale et efficace de prévention en santé: les groupes HANS» par M.Jean-Pierre Girard. M. Girard est un expert-conseil en entreprise de type coopérative qui s'intéresse, depuis plus de dix ans, au développement de coopératives de santé. Il a offert ses conférences à travers le monde. En visite au Nouveau-Brunswick pour parler de l'initiative des coopératives de santé, M. Jean-Pierre Girard a pris le temps de venir offrir cette conférence aux étudiantes de Science Infirmière de l'UMCS, à Bathurst, qui, pour l'occasion, étaient en ligne avec leurs collègues de l'UMCM et de l'UMCE.

Cette conférence fort stimulante a permis aux gens présents de saisir ce qu'est une coopérative, quels en sont les différents types et de s'initier à quelques-uns des modèles utilisés dans différents pays du monde. Le focus a été posé sur le Japon car ce pays a choisi d'opter pour un modèle au sein duquel la prévention de la santé et la promotion de la maladie occupent une place de choix dans les coopératives de santé. Ce modèle invite les utilisateurs à devenir des membres actifs de leur coop et à exercer, au maximum, leurs capacités d'autosoin et de prise en charge, tant individuelle que communautaire. Ce modèle a plu aux gens présents. À preuves, voici ce que rapportent quelques étudiants de Bathurst suite à la présentation de M. Girard. Monique Losier déclare:»J'espère que j'aurai la chance de travailler dans une communauté de type coopérative afin de partager mes idées et mes compétences». Michelle Thériault ajoute « En tant que future infirmière, j'inciterais les gens à embarquer dans ce type de programme et j'y participerais personnellement». Mélissa Frenette y voit «une possibilité de travailler de façon coopérative avec les autres professionnels». Jessica Savoie se dit «prête à mettre en oeuvre cette initiative en formant des groupes semblables aux Hans». Bref, une conférence qui fait réfléchir quant aux services de santé dont les gens du Nouveau-Brunswick pourraient se doter. Un exemple concret de gouvernance, de prise en charge, d'autosanté, une démarche «par et pour» les gens. Un rôle tout désigné pour une infirmière travaillant en véritable partenariat avec sa communauté.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.