Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 15 Mai 2009

Conciliation emploi-famille : excellent moyen pour relever les défis liés au recrutement et à la conservation des employés

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Pier Bouchard, responsable de l'organisation de la conférence et professeure au Département d'administration publique; Denyse LeBouthillier, directrice générale de l'Association francophone des parents du Nouveau-Brunswick; Annie Therriault, présidente du groupe de Moncton de l'Institut d'administration publique du Canada, gestionnaire au Centre de développement professional de la region atlantique de l'École de la fonction publique du Canada; Diane-Gabrielle Tremblay, conférencière; Michèle Provencher, chargée de projet au Département d'administration publique; et Isabelle McKee-Allain, doyenne de la Faculté des arts et des sciences socials; 2e rangée : Sylvain Vézina, directeur du Département d'administration publique; Hélène LeBlanc-Basque, gestionnaire de projet à l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, vice-présidente, Finances et services corporatifs; et Mathieu Voyer, étudiant au Département d'administration publique.
Agrandir l'image
Le groupe de Moncton de l'Institut d'administration publique du Canada, en partenariat avec le Département d'administration publique de l'Université de Moncton, Campus de Moncton, a présenté une conférence intitulée Les mesures de conciliation emploi-famille : un excellent moyen pour relever les défis liés au recrutement et à la conservation des employés, en compagnie de Diane-Gabrielle Tremblay, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socio-organisationnels de l'économie du savoir et professeure au Département d'économie et de gestion à la Télé-université de l'UQAM.

Une trentaine de personnes a assisté à cette conference - étudiants, professeurs, gestionnaires de divers secteurs d'activité, et responsables d'organismes communautaires.

Pourquoi devrait-on agir en ce domaine ? Diane-Gabrielle Tremblay est d'avis que les transformations sur le plan des familles sont considérables : le taux de fécondité a diminué de façon importante au cours des 30 dernières années et le nombre de familles monoparentales avec au moins un enfant de moins de 25 ans est passé de 15,2 pour cent en 1981 à 24,9 pour cent en 2006.

Selon une enquête réalisée par la conférencière, 55 pour cent des femmes font mention de difficultés pour concilier leur emploi avec leur vie familiale, notamment d'un manque de temps, alors que 42 pour cent des hommes éprouvaient les memes difficultés. D'ailleurs, elle soutient que 25 à 50 pour cent des problèmes à résoudre en milieu de travail sont dûs à des difficultés d'articulation des temps sociaux.

Pour relever les défis en ce domaine, certains employeurs ont recours à diverses mesures de conciliation emploi/famille : horaire flexible, horaire sur mesure, semaine de travail comprimée volontaire, réduction volontaire du temps de travail, travail à domicile, service d'information et de référence, etc. Les impacts observés de ces mesures sur le milieu de travail seraient les suivants : amélioration du taux de satisfaction des employés, baisse de l'absentéisme, meilleur rendement des employés, meilleure satisfaction des clients, etc. Il s'agit également d'un enjeu majeur pour la relève et la rétention de la main- d'oeuvre (loyauté de la main-d'oeuvre) dans un contexte de concurrence accrue entre les employeurs.

Mme Tremblay soutient également que l'un des principaux défis en ce domaine est certes lié à la question de la responsabilité collective des principaux acteurs : l'État - adaptation du système scolaire, services de garde et soutien financier; l'employeur - mesures de soutien, horaires variables, quatre jours, information, plan de carrière adapté, garde, etc.; les parents : responsabilités parentales partagées entre hommes et femmes (modèle plus généralisé en Scandinavie).

Diane-Gabrielle Tremblay était également la conférencière dans le cadre du dialogue citoyen intitulé L'heure des choix : vers une politique en faveur du mieux-être des familles au Nouveau-Brunswick.

Des professeurs du Département d'administration publique étaient impliqués dans l'organisation de cette activité initiée par l'Association francophone des parents du Nouveau-Brunswick en collaboration avec divers ministères provinciaux. Ce dialogue a rassemblé une centaine de personnes : parents, représentants de divers ministères provinciaux et municipaux, organismes communautaires et employeurs reconnus pour leurs nouvelles pratiques dans le domaine de la conciliation vie professionnelle et vie privée.

L'objectif était de mobiliser les parties prenantes et de les inviter à trouver des terrains d'entente afin de se doter d'un plan d'action pour bâtir une société axée sur le mieux-être des familles.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.